La politique interne d’Apple sur les pixels morts

Un document sur la politique interne d’Apple sur les pixels morts vient d’être publié, et il est intéressant. Il montre qu’Apple a une certaine marge avant le changement « obligatoire » (sauf sur iPhone et iPod, ou un pixel mort implique un changement), même si ça reste des recommandations et que les pixels morts sont de plus en plus rares sur les écrans récents. Pour information, j’ai fait changer (sous Apple Care) l’écran d’un MacBook Pro 17 pouces qui avait deux pixels morts et ça c’est fait (relativement) facilement. les données sont indicatives et Apple explique qu’il est possible de faire un changement même si on est « sous » la limite, mais que si la machine de remplacement a aussi des pixels morts, ce ne sera plus permis.


Concrètement, les écrans de moins de 3,5 pouces (iPhone, iPod, etc.) sont changés au moindre pixel défectueux. Pour l’iPad, deux pixels brillants ou noirs sont acceptables (donc on peut changer, mais ce n’est pas systématique), trois c’est bon.

Sur les portables, c’est « acceptables » avec trois brillants, cinq noirs ou sept défectueux, après on change. Sur le 17 pouces, c’est quatre brillants ou six noirs (ou huit au total).

Sur les iMac et écrans, c’est huit brillants, dix noirs ou quinze pixels défectueux.

Prenons maintenant la norme ISO 13406-2 et comparons.

Pour les iPhone/iPod, la norme est respectée. Pour l’iPad, la norme ISO n’est pas de la partie : Apple devrait changer dès le second pixel mort.

Pour les MacBook/MacBook Air 11 pouces/MacBook Pro 13 pouces, la limite ISO est à 3 brillants… Sur le MacBook Air 13 pouces et MacBook Pro 15 pouces, elle est de 3 aussi (4 sur l’écran HD). Sur le 17 pouces, la norme ISO est à 5.

Sur iMac, c’est 5 brillants sur le 21 pouces et 8 brillants sur le 27 pouces.

Globalement, Apple est proche de la norme ISO (parfois mieux, parfois moins), même si dans la pratique ils sont assez arrangeants.