Mais où va le design chez Apple ?

On est dimanche, et j’ai une réflexion, et une question, sur le design Apple : mais où va le design. Si les ordinateurs de la Pomme et les accessoires sont encore reconnus pour leur design, je trouve personnellement que les appareils deviennent de plus en plus banals. Un MacBook Pro Unibody, c’est bien conçu — c’est une partie du design — mais visuellement, ça n’a rien d’extraordinaire et on est au même niveau d’un HP ou un Dell haut de gamme. Pour les iMac, même chose : les derniers modèles sont peu originaux et Sony a par exemple proposé des choses plus jolies dans le genre.

Globalement, le design est en berne depuis quelques années : si Apple fait des choses jolies et bien conçues, Apple ne fait plus réellement des choses réussies au niveau du design lui-même. Il suffit de retourner quelques années en arrière, avant 2003/2004 environ, pour se rendre compte que le design Apple basé sur l’aluminium n’est finalement pas des plus réussis. C’est plus consensuel, plus sobre, plus passe-partout. Mais nettement derrière en terme de design.

Le simple fait de comparer un PowerMac G3 ou G4 à un PowerMac G5, un iBook « clamshell » à un MacBook, un iMac G3 ou G4 à un iMac Intel montre que le design a évolué vers quelque chose de plus sobre, de plus vendeurs. Pour moi, c’est dommage : je préfère vraiment ma borne Airport Express à une Time Capsule, le format soucoupe est beau, Time Capsule est au mieux sobre. Alors, certes la Time Capsule est plus efficace techniquement, mais pas spécialement mieux pensée.

C’est encore plus flagrant sur les écrans : un Cinema Display d’avant 2004, c’est beau, même maintenant ça a de la « gueule ». Un Cinema Display actuel, c’est fin, racé, mais pas spécialement un exemple de design.

C’est encore plus flagrant sur l’Apple TV : le premier modèle est un bloc d’aluminium, on aime ou pas, mais ce n’est pas un exemple de design à mon sens. Le modèle actuel, c’est simplement moche. C’est plus petit, ça consomme moins, mais ce n’est pas le produit qu’on veut mettre en avant dans son salon…

Le problème, c’est qu’Apple ne peut plus faire des ordinateurs originaux. Pour la bonne et simple raison que s’il y a 10 ans, un échec sur un ordinateur (au hasard le Cube) n’avait pas d’impact réel, tant l’action était basse, un échec en 2011 ou 2012 aurait de grosses répercutions sur l’action AAPL.

Le design actuel n’a rien d’exceptionnel et est fait pour vendre au plus grand nombre. Sortir un ordinateur professionnel bleu, comme en 1998, ce serait impossible aujourd’hui : ce ne sont plus des graphistes qui utilisent les Mac. C’est cliché, mais c’est la réalité.

Pour les téléphones, iPod et autres tablettes, c’est exactement la même chose : on tend vers des choses sobres, peu originales, mais qui fonctionnent sur le plus grand nombre. Avec une touche de fantaisie de temps en temps comme des bumpers de couleurs. Apple, assez paradoxalement et contrairement à ce que certains semblent croire, tend à limiter la différence. Lion est un bon exemple : le système emprunte énormément à iOS et… Windows.

Au final, j’ai une seule chose à dire : un bureau avec un G4 Cube, un écran Cinema DIsplay, une souris Pro Mouse et des enceintes transparentes, le tout relié à une borne AirPort Graphite, ça a quand même plus de gueule qu’un Mac mini avec un LED Cinema Display et une Magic Mouse, non ?