Apple veut empêcher de filmer les concerts avec un iPhone. On s’en fout, non ?

Apple a déposé un brevet intéressant récemment : la possibilité d’utiliser l’infrarouge pour interagir avec l’iPhone. L’idée de base est simple : les capteurs d’appareils photo numériques sont capables de voir de façon limitée dans l’infrarouge, il suffit de viser une télécommande pour s’en rendre compte. Il y a un filtre pour éviter les problèmes, mais les lampes à infrarouge passent tout de même.

L’idée est d’utiliser des lampes à infrarouges pour envoyer des informations aux téléphones, avec comme exemple — très mal choisi — la possibilité d’empêcher de filmer pendant les concerts. Et là, c’est le tollé. Le méchant Apple veut empêcher qu’on filme en concert. Mais sérieusement, qui va aller filmer un concert avec un iPhone ? Je veux dire, même si l’iPhone filme raisonnablement bien, ce n’est pas extraordinaire. Et pour les photos, n’en parlons pas : une photo de concert faite avec l’iPhone, ça ressemble à n’importe quelle photo de concert faite avec l’iPhone. A rien.

Par contre, ce brevet est intéressant pour les applications en réalité augmentée, avec la possibilité de cacher les « activateurs », pour créer des QR Codes invisibles, etc. En fait, c’est intéressant pour communiquer des informations (simples) à beaucoup de monde en même temps. Et pour faire des choses simples comme désactiver le flash dans les musées…

Je trouve qu’Apple est la cible de critiques très (trop) rapidement, surtout quand la technologie est intéressante, comme ici, mais mal interprétées. Mais l’exemple d’Apple est il faut dire assez mal choisi.