FireWire et mode Target : un peu d’informations

Un des (nombreux) avantages des machines Apple, c’est le mode « Target ». Il permet, en simplifiant, de transformer un Mac en disque dur externe FireWire (et maintenant Thunderbolt). Le fonctionnement est très simple : il suffit de démarrer l’ordinateur en pressant la touche T.

Il y a quelques petits à prendre en compte, surtout si on travaille sur des vieilleries. Premier point, la grande majorité des modèles équipés d’un connecteur FireWire (400 ou 800) est compatible, à l’exception de deux modèles : le PowerMac G3 Blue & White et le PowerMac G4 PCI Graphics, clone du premier avec un processeur G4. Les autres machines, pour peu que le firmware soit à jour, sont normalement utilisables dans ce mode. Apple indique que les connecteurs FireWire internes sont pris en charge mais aussi — plus étonnant — les connecteurs externes sur cartes PCCard (et a priori Express Card, PCI et PCI-Express).

Deuxième point à prendre en compte sur les oldies : pour les machines en PATA, seul le périphérique Master est monté. Donc sur les appareils avec un seul bus, comme les Mac mini, iMac et autres PowerBook, seul le disque dur sera utilisable, pas question de partager le lecteur optique. Sur les MacBook (Pro), certains modèles ont un lecteur optique en PATA et un disque dur en SATA, donc les deux devraient monter.

Pour le reste, les performances devraient être correctes, surtout en FireWire 800, et ce mode devrait beaucoup aider ceux qui changent de Mac : l’outil d’importation de Mac OS X apprécie beaucoup le mode Target.

Pour ceux qui ont une machine avec plusieurs ports FireWire, il est possible de l’utiliser comme hub en mode Target, certains modèles (notamment les Intel) pouvant même servir de hub ordinateur éteint, s’il est alimenté.

Notons enfin que les appareils Thunderbolt sont compatibles avec le mode Target mais que les performances sont très moyennes.