Les sources du code Nabaztag, ce n’est *pas* une bonne nouvelle

Hier, Mindscape a annoncé la fin des Nabaztag. Et aussi — pour faire passer la pilule — l’annonce que le code sera disponible. Certains pensent que c’est une bonne nouvelle, moi pas.

Premier point, on va faire quoi avec le code source ? Monter des serveurs privés ? Reconfigurer les lapins pour les utiliser ? Dans le genre pas pratique, il y a mieux. Accessoirement, les lapins sont plutôt consommateurs en ressources, avec 25 serveurs pour 10 000 lapins.

Deuxième point, ce n’est pas si facile : si le code était propre et prêt à l’emploi, ce serait bien. Mais on a bien vu que Mindscape a eu du mal à maintenir le tout en état. Les lapins nécessitent de grosses ressources et le code est sale. Ce tweet d’une personne de chez Mindscape est assez clair : Pour les motivés sur la reprise des #nabaztag, les sources sont en: C/C++, Lisp, erlang, ruby, bash, ant, JS, Java et ptet d’autres.

Troisième point (j’avais oublié) : certaines fonctions sont sous licence, comme la synthèse vocale. Donc même avec un serveur privé, pas de TTS.

Globalement, on aura au mieux quelques serveurs privés pour les irréductibles doués en développement. Au mieux.