NAS et Lion : la faute de l’open source

Lion pose quelques problèmes avec les NAS : certains en fonctionnent pas en AFP (le protocole Apple) et d’autres ne veulent plus utiliser Time Machine. La raison est assez simple : Apple a mis à jour son protocole et seuls les appareils qui utilisent la dernière version de ce dernier sont compatibles. Et beaucoup (tous ?) de NAS utilisent Netatalk et Linux pour prendre en charge l’AFP (et donc Time Machine en réseau).

Petit problème, il faut d’une part la version 2.0 pour que le partage en AFP fonctionne avec Lion, ce que certains vieux NAS n’ont pas, et d’autre part la toute dernière version du programme pour Time Machine n’est pas totalement gratuite. Concrètement, les développeurs proposent une version payante et une version gratuite (open source oblige) et il y a évidemment plus de support sur la version payante.

Globalement, les gros constructeurs (Drobo, Synology, QNap) mettent à jour rapidement, les autres sociétés, dont le NAS n’est pas le boulot principal, sont parfois plus lentes et ne font même pas nécessairement la mise à jour…

Reste une solution si Time Machine est important : un boîtier Time Capsule.

Sinon, le passage en partage « Windows » (SMB) fonctionne aussi a priori, en espérant que la nouvelle couche SMB de Lion ne pose pas de problèmes : elle est plus rapide mais nécessite la version 2.0 du protocole.


Pour ceux qui veulent utiliser Time Machine avec un appareil qui ne le supporte pas, une petite remarque : vous risquez des pertes de données dans la sauvegarde. En simplifiant, un appareil compatible (borne Apple, certains NAS) va attendre que les données soient réellement sur le disque dur avant de prévenir Time Machine qu’elles le sont. Un appareil incompatible, comme la Freebox V6, va indiquer que les données sont écrites dès qu’elles sont reçues. Si un problème arrive entre la réception et l’écriture, Time Machine ne peut pas le savoir et il y a donc des problèmes.