Apple : entre envie et désir, la durée de vie des appareils ornés d’une pomme

Point intéressant à analyser, la durée de vie d’un design chez Apple et la fréquence relativement faible des mises à jour. Chez apple, un design peut durer des années (le Mac Pro est très proche du PowerMac G5 de 2003) et la firme met à jour ses machines assez rarement : il y a pratiquement un an entre les MacBook Pro 2010 et 2011, 9 mois pour les MacBook Air, etc. Ce qui implique — fait assez unique dans l’industrie — que des gens achètent des ordinateurs qui sont parfois identiques (ou presque) physiquement avec le modèle qu’ils avaient déjà. Acheter un MacBook Pro 13 pouces 2011 n’est pas irréaliste quand on a un MacBook 2008 et pourtant les machines sont très proches physiquement. Qui plus est, la gamme d’Apple n’est pas très large : quatre machines de bureau, cinq portables (il y a eu trois modèles 13 pouces pendant quelques mois, mais c’est fini).

Entre désir et envie

Ce qui est intéressant, c’est qu’Apple arriver à créer un désir avec ses machines. Quand une personne veut un iMac 27 pouces, elle va économiser en sachant que même s’il faut 6 mois, la machine n’aura pas évolué ou qu’elle sera identique, mais en mieux. Elle a un but, un truc en vue. Même chose pour un iPad, un iPhone ou un MacBook Pro. Le cycle de vie assez long des machines et très long du design a l’avantage de permettre de créer un désir, de mettre en place une logique d’acquisition chez les utilisateurs, qui veulent la même machine que le meilleur pote/les parents/le référent.

Chez d’autres constructeurs, cette logique de désir est globalement absente : la durée de vie est trop courte. Un ordinateur portable, c’est 3 à 6 mois avant le changement de design (parfois moins), les gammes sont beaucoup plus larges, le choix beaucoup plus grand. Si une personne veut un PC portable 13 pouces, ce sera plus une envie subite, le « coup de coeur » sur un modèle d’un constructeur. Et si un ami veut le même modèle qui semble bien, s’il a plus de six mois, ça va être compliqué.

Dans les téléphones mobiles, c’est encore pire : la durée de commercialisation est très courte et un modèle haut de gamme un jour peut devenir le modèle à 1 € avec abonnement très rapidement. Exemple simple : il y a environ un an, je testais un Galaxy S de Samsung et j’achetais un iPhone 4 chez Apple. Maintenant, le Galaxy S a limite été oublié (alors que c’est un très bon téléphone) et l’iPhone 4 se vend toujours aussi bien. Et le Galaxy S II est déjà en passe de se faire dépasser par la prochaine génération.

Visiblement, les analystes n’arrivent pas spécialement à comprendre cette logique de laisser le matériel longtemps sur le marché : ils avaient prédits une baisse des ventes d’iPhone 4 sur le dernier trimestre, au vu de « son grand âge » mais c’est le contraire qui est arrivé. Alors que le téléphone est plus cher qu’à son lancement.

Après, du côté du matériel (sujet que je connais bien), la stratégie est à double tranchant : Apple fait plus de marges au final, parce qu’un appareil vendu au même prix qu’à sa sortie neuf mois après coûte moins cher à produire, mais se retrouve parfois limité techniquement et engoncé dans des choix techniques critiquables.

Après, est-ce une stratégie payante ? Assurément oui, vu les ventes actuelles d’Apple. Est-elle adaptée pour autant à tout le monde ? Je ne pense pas. Si certains constructeurs avec une image de marque forte pourrait être tentés par la même stratégie (je pense à Sony, éventuellement Samsung), c’est moins évident pour d’autres. Essentiellement parce que garder le même produit à la vente pendant longtemps implique un produit sans (trop) de failles, plutôt haut de gamme. faire la même chose avec de l’entrée de gamme serait suicidaire d’un point de vue des ventes. Dans les ordinateurs portables, ça marche parce qu’Apple a des configurations assez puissantes : ils sont dans le haut de gamme au lancement, en milieu de gamme en fin de vie. Mais un appareil en entrée de gamme au départ serait trop vite dépassé par la concurrence.

Et vous, est-ce que vous avez un avis sur le sujet ? Est-ce que cette stratégie à un impact sur vous ? Rachèteriez-vous la « même » machine simplement pour augmentez sa puissance ? Je précise que je ne l’ai jamais fait, j’ai généralement profité des changements de design pour changer d’ordinateur.