Le précurseur de l’Apple TV : Apple Interactive Television Box

Si l’Apple TV est le « hobby » de Steve Jobs, c’est pourtant lui qui avait annulé le précurseur de son bébé, à son retour dans les années ’90. En effet, Apple avait testé un boîtier avec Belgacom (en Belgique) et quelques autres opérateurs dont Verizon. La philosophie du boîtier était la même que celle de l’Apple TV de première génération : un Mac complet caché dans un boîtier, alors que l’Apple TV actuel est plus proche d’un iPod touch.



Comme le manuel est encore disponible sur le site d’Apple, on sait que le boîtier avait des sorties S-VIDEO et composites, Peritel (en Europe), de l’Ethernet, des entrées antennes et même du SCSI. En plus de la télécommande, on pouvait brancher une souris ADB et même un lecteur de CD-ROM (en SCSI).

La version américaine

La télécommande était déjà « universelle » et l’appareil pouvait lire du MPEG-1 au niveau de la vidéo. Du MPEG-1, c’est ce qu’on utilisait dans les Video-CD : 352 x 288 à 1,15 mégabits/s avec du son en MPEG-1 Layer 2 (« MP2 »). En gros, du niveau de la VHS…

Selon Wikipedia, l’appareil était basé sur le Quadra 605 : Motorola 68LC040 à 25 MHz, 4 Mo de RAM, disque dur SCSI. Le tout sur un dérivé de Système 7.