Ink : la reconnaissance d’écriture dans Lion

Si vous suivez un peu le blog, vous savez que j’ai une tablette graphique Wacom. Et Mac OS X gère très bien ce genre de périphériques depuis quelques années, avec notamment un composant appelé Ink.

Ink est une fonction qui ne s’active que si une tablette est branchée, a priori une Wacom. je ne sais pas si ça fonctionne avec un autre modèle. La technologie permet (plus ou moins) de reconnaître votre écriture et de faire des petites notes rapides à insérer dans des documents. Pour information, la technologie est a priori héritée de celle du Newton, donc ça date… Et visiblement, Apple ne peaufine pas son OS : certains menus de Ink sont encore en anglais…

Ink apparaît dans les Préférences Système quand on branche une tablette, comme on le voit ici.


La première chose à faire est d’activer Ink et de régler les quelques options disponibles.

La fenêtre Ink contient quelques petites options : le choix entre le mode souris/écriture, un accès rapide aux touches de commande classique et un petit bloc-notes.

Dans le bloc-notes, il suffit d’écrire et si c’est assez régulier (pas comme moi…) ça devrait transformer vos lettres en texte. Ensuite, un simple appui sur « send » envoie le texte dans une application, comme ici Mail.

En cliquant sur la petite étoile, on passe en mode croquis. Bonne nouvelle (ce n’était pas le cas sous les anciens OS X je crois), la gestion de la pression est de la partie mais aussi la gomme.

Pour les amateurs, il est possible d’écrire « n’importe où » en paramétrant la tablette, mais c’est assez peu pratique au final. Une fenêtre type bloc-notes apparaît quand vous écrivez directement.

Et pour plus d’informations, il y a l’incontournable Wacom et ma Pomme.