Apple et la « médiocrité » des pilotes Intel

Amusant : depuis quelques jours, des tests circulent et indiquent que les pilotes Apple sont médiocres au niveau des performances et beaucoup incriminent directement Apple, en expliquant que ça va plus vite sous Linux et encore plus sous Windows.

Ce n’est pas qu’Apple n’optimise pas ses pilotes, la raison est plus pragmatique et est inhérente au fonctionnement de Mac OS X. Le système utilise Open GL pour l’affichage, tout comme les jeux, et c’est un réel problème : le système a besoin de pilotes fiables qui ne font pas de concessions sur la qualité de l’image.

Sous Windows, le problème n’existe pas réellement : les pilotes grand public sont optimisés pour les performances avec Direct3D et pour ceux qui utilisent OpenGL et ont besoin de qualité, il y a les cartes professionnelles et des pilotes adaptés. D’ailleurs, les pilotes « pro » genre Quadro sont généralement moins rapides que les pilotes classiques.

Avec Mac OS X, pas de différenciation, tous les pilotes sont « pros ». Et ça joue sur les performances, Valve en a déjà parlé. De plus, la majorité des jeux sont des conversions de jeux Direct3D vers OpenGL, avec forcément moins d’optimisations sur les performances.

Qui plus est, la polémique porte sur les pilotes Intel, et quand on voit la « qualité » de ces derniers sous Windows, on peut se sentir avantagé avec OS X : on n’a pas de problèmes de qualité avec Apple, même si les performances brutes sont faibles.

En fait, il faut bien se mettre en tête que Mac OS X n’est pas une plateforme de jeux, ne l’a jamais été et ne le serra jamais. Et ensuite on peut se contenter des pilotes sans bugs. Lents, mais sans bugs.