L’iPhone 3G mis au placard

Loin de moi l’idée de penser qu’Apple fait de l’obsolescence programmée, même si j’ai titré récemment en gros troll sur le sujet, mais le fait est qu’iOS 6.0 met l’iPhone 3G — sorti en 2008 — au placard, et de la pire des façons à mon avis. Et tout le monde n’a pas envie de s’acheter un iPhone 5.
In English.
72066-iphone-3gs

Faisons simple : l’iPhone 3G utilise une vieille plateforme matérielle (la même que le premier iPhone), avec un processeur dépassé (ARM11), une fréquence faible (400 MHz) et un GPU dépassé (PowerVR MBX uniquement compatible OpenGL ES 1.1). Techniquement, il est obsolète, quoi qu’on puisse penser de l’évolution rapide du marché.

Ce modèle ne fonctionne donc que sous iOS 4.2 au maximum, et le dernier SDK d’Apple ne prend plus en charge cette version de l’OS. En fait, le SDK ne propose même plus de compiler pour le jeu d’instructions du processeur (ARMv6) et se limite à ARMv7, le jeu d’instructions des CPU des modèles suivants.

Ca implique une chose : un développeur qui veut passer à iOS 6 et prendre en charge l’iPhone 5 doit de facto abandonner le support de l’iPhone 3G. C’est assez cavalier, mais soit, c’est un bon moyen de forcer les développeurs à utiliser les API récentes et tirer parti du matériel.

Vu la façon de fonctionner d’iOS, ça implique surtout que les mises à jour d’applications vont casser la compatibilité avec l’iPhone 3G sans nécessairement prévenir l’utilisateur. Si certains développeurs indiquent clairement ce que fait une mise à jour, parfois, on a ça :

Et même, il n’est pas évident pour un utilisateur lambda de se rendre compte que la compatibilité iOS 6 casse la compatibilité iPhone 3G.

Je veux bien admettre que le nombre d’iPhone 3G en circulation est faible et que beaucoup d’applications sont déjà inutilisables, mais ça reste assez cavalier comme façon de faire. Bloquer la mise à jour serait une solution simple, qui limiterait la casse.

Mais non, la mise à jour s’effectue. Et fait quand même perdre de l’intérêt au téléphone. L’iPhone 3G ne devient pas inutilisable — dans la réalité, iOS l’a déjà fait… —, il n’est pas à jeter, mais perdre une bonne partie des applications est quand même un souci…

Vous en pensez quoi ?