Fusion Drive, quelques informations

Fusion Drive est activable manuellement, je viens d’effectuer quelques tests.


Premièrement, c’est parfaitement bootable en externe sur un MacBook Air.

Pour la copie, elle se fait en arrière plan, avec a priori environ 10 minutes sans accès. Dans mon cas, j’ai rempli le volume (environ 300 Go de données), sachant qu’OS X utilise d’abord le SSD. Ensuite, j’ai cloné directement mon système sur le volume (sur le disque dur, donc) et redémarré dessus. J’ai laissé indexer et OS X faire son travail.

Le système a bien été copié en partie sur le SSD et certaines des données copiées sur le SSD au départ ont bien été déplacée sur le disque dur.

Quand on regarde l’usage des périphériques avec iStat Menu, on voit parfaitement la copie entre les deux appareils : iStat donne l’utilisation par périphérique et pas par volume.

Enfin, point intéressant, la gestion des déplacements ne se fait pas au niveau du fichier mais bien au niveau des blocs de Core Storage. En gros, ça veut dire que si on travaille sur une base de données stockées dans un seul gros fichiers et qu’on accède souvent seulement à certaines parties, les parties en question seront copiées sur le SSD. Et accessoirement, c’est indépendant du système de fichiers utilisé sur le volume.