Quand Apple a « aidé » le monde du hackintosh

Amusant : Apple a « aidé » au développement du hackintosh, en fournissant des pilotes pour certains composants comme les périphériques PS/2.



En fait, avant le passage à Intel, Apple fournissait une « distribution » Darwin en même temps que Mac OS X, un système installable et utilisable (plus ou moins) sur les appareils Power PC et sur les machines Intel, en x86. La dernière version utilisable est la 8.01, basée sur Tiger. Et comme cette distribution devait fonctionner sur du matériel type PC, Apple avait développé des pilotes pour certains composants PC qui n’existent pas dans les Mac.

Avec Darwin, Apple proposait donc des pilotes pour les cartes son AC97 (le standard Intel à l’époque), quelques cartes réseau, quelques contrôleurs IDE (dont le classique PIIX4 du 440BX émulé par beaucoup de logiciels de virtualisation) et — surtout — la prise en charge des claviers, souris et trackpad en PS/2.

Et le PS/2, apparu en 1987, c’est important sur PC : même sur une machine sortie en 2012 et vendue 5 000 €, on trouve du PS/2 et un clavier PS/2. Sur Mac, le passage de l’ADB à l’USB a été rapide : le premier Power Mac G3 n’a que de l’ADB, le Power Mac G3 Blanc Bleu a les deux connecteurs, le Power Mac G4 n’a que de l’USB. Sur PC, il a fallu bien plus longtemps et ce n’est pas terminé, donc des pilotes sont importants.

Si les pilotes sont absents de Mac OS X, il est assez simple de les compiler pour un hackintosh, étant donné qu’Apple fournit les sources et que Darwin et Mac OS X utilisent le même noyau. Même maintenant, le pilote Apple est encore régulièrement utilisé dans les hackintosh