Le MacBook Air m’avait décidé à acheter un SSD

En janvier 2008, Apple annonce le premier MacBook Air. Et me décide à acheter un SSD pour mon MacBook Pro de l’époque. Je testais des SSD depuis la mi-2007 environ, mais je n’en avais pas personnellement, en dehors d’un montage à base de Compact Flash en RAID qui offrait une capacité faramineuse de 16 Go, avec des débits de 100 Mo/s… Mais un MacBook Air et une vidéo m’ont fait changer d’avis.

gallery-big-01

Janvier 2008 : je teste le MacBook Air pour Tom’s Guide et Toms Hardware. Si Apple m’envoie un modèle doté d’un disque dur — un affreux 1,8 pouces de 80 Go qui tournait à 4 200 tpm —, un de mes collègues de l’époque (@paingout) s’offre la version SSD. A la place du disque dur d’iPod (littéralement…), Apple utilise pour la première fois un SSD : un modèle Samsung de 64 Go, interfacé en PATA 66 et dont les performances font sourires actuellement, 60 Mo/s en lecture et 40 Mo/s en écriture.

Mais comme le montre la vidéo tournée à l’époque (la voix off est celle de David Bénard, un ancien collègue, le texte et le test sont de moi), le MacBook Air SSD est incomparablement plus efficace.

Sur un simple MacBook Air 11 pouces actuel, qui vaut environ 3x moins que celui de 2008 avec un SSD de 64 Go, les performances sont incomparablement meilleures quelques années plus tard, mais c’était à l’époque une vraie révolution.

Quelques mois plus tard, j’achetais un MTRON Mobi 32 (32 Go, SATA 1,5 gb/s, environ 100 Mo/s) pour mon MacBook Pro Santa Rosa. Pour le prix de mon premier SSD, on va avoir 5 ans plus tard un SSD de 1 To qui atteint 500 Mo/s. 30x plus de capacité et 5x plus de vitesse pour le même prix, c’est pas si mal…