Thunderbolt et Computex [MAJ]

Quelques informations rapides sur le Computex (un grand salon informatique) et le Thunderbolt : le Thunderbolt 2.0 annoncé, une « clé » Thunderbolt et un boîtier pour cartes graphiques.


Le Thunderbolt 2.0 est une simple amélioration de la technologie actuelle, qui utilisera d’ailleurs les mêmes câbles. Actuellement, il y a 40 gigabits/s qui passent dans les câbles : 10 gigabits/s dans chaque sens pour les écrans et 10 gigabits/s dans chaque sens pour les données. Avec Thunderbolt 2.0, on passe à 20 gigabits/s dans chaque sens en agrégeant simplement données et images.

L’avantage ? Ca permet de supporter les écrans 4K en DisplayPort 2.0 et d’atteindre 2 Go/s en théorie. Le problème ? Actuellement, on peut utiliser un écran haute définition et transférer des données en même temps sans pertes, alors qu’en Thunderbolt 2.0, un écran 4K ralentira le transfert des données.

Intel a montré une clé Thunderbolt de 128 Go au Computex. Techniquement, c’est assez simple : un SSD compact dans un petit boîtier, et a priori une connexion directe en PCI-Express, comme dans les adaptateurs Apple. C’est rapide (500 Mo/s), mais on perd le chaînage.

intel_thunderbolt_thumb_drive

Après, ça va faire la même chose que les clés FireWire : ça a peu d’intérêt pratique (pas assez universel) et c’est du vaporware, comme les clés FireWire présentées par OCZ il y a 6 ans… au Computex.

Enfin, Silverstone a montré un prototype de boîtier intégrant une grosse alimentation (450 W), un connecteur PCI-Express x16 et de la place pour une grosse carte graphique. Ca va permettre de mettre une carte graphique haut de gamme qui sera en partie limitée par le bus Thunderbolt (équivalent à 4 lignes PCI-Express 1.0) et pas tellement pratique. Pour avoir utilisé un temps un boîtier ExpressCard, c’est bruyant et contraignant.

Mise à jour : Anandtech parle de la révision 2013.

En plus de Thunderbolt 2.0, attendu en fin d’année, il y a le Thunderbolt « 2013 » : le nouveau contrôleur Intel (Cactus Ridge) prend en charge les écrans DisplayPort 1.2, donc le chaînage des écrans et les écrans 4K/Ultra HD. La prise en charge est bâtarde : si un écran a besoin de plus de 10 gigabits/s (typiquement les écrans en 3 840 x 2 160, Ultra HD), le canal de données est coupé. Concrètement, on peut brancher un écran Ultra HD directement, mais pas sur une chaîne Thunderbolt. Pour le reste, la partie Thunderbolt ne bouge pas.