Une manette sur Mac : le gamepad Bluetooth de la Freebox

Depuis quelques semaines, Free propose à ses abonnés Freebox Révolution un nouveau modèle de gamepad. Alors que le modèle classique est en USB (et fonctionne parfaitement sur un Mac), le nouveau modèle se connecte en Bluetooth. Et si on le testait sur un Mac ?
Free

Commençons par la fin : ça marche… mais la latence est horrible. Avec un MacBook Air 2012 à moins d’un mètre, on a pratiquement une seconde de latence. Si on approche la manette de l’ordinateur, la latence diminue mais reste perceptible. Un collègue fan de jeux vidéo a ainsi totalement redécouvert le premier Super Mario Bros. : quand le saut s’effectue près d’une seconde après la pression de la touche, c’est en effet assez particulier.

Je ne sais pas si c’est lié à mon ordinateur, à Mac OS X ou à la manette même, mais c’est totalement inutilisable.

Un peu plus de détails

Première chose à savoir, le dongle Bluetooth de Free n’est pas compatible Mac OS X. Il utilise une puce Atheros qu’Apple ne supporte pas. Si la manette se recharge en micro USB, elle ne fait que ça : elle n’est pas utilisable en filaire uniquement.

Le Gamepad

Le Gamepad

L’association est assez simple : on allume la manette en pressant start quelques secondes (ou analog si ça ne marche pas, dixit Free), on presse select et start pendant cinq secondes pour passer en mode association, on lance une détection depuis le Mac et ça devrait marcher.

Bluetooth (sous Mavericks)

Bluetooth (sous Mavericks)

Une fois que c’est fait, la manette est utilisable comme un périphérique HID classique (pas besoin de taper de code). Au niveau des limites, la détection des sticks analogiques est bizarre (il faut parfois presser analog pour les activer) et celle des boutons aussi.

Dans le premier mode, le système indique dix boutons, mais il y en a deux qui ne sont pas présents (aucun bouton physique ne fait réagir l’interface). Les deux sticks analogiques sont liés à des valeurs X-AXIS et Y-AXIS doublées et la croix de commande à un « Hat Switch », un système permettant de gérer les diagonales.

Quand on presse le bouton analog, on a les même huit boutons physiques, le stick analogique de gauche vu comme un stick analogique, la croix de commande vue comme un stick analogique avec des variables fixées et le stick analogique de droite qui active certains boutons…

Dans les deux cas, les boutons select et start ne sont pas assignables en mode HID…

Terminons tout de même par un bon point : la manette est bien finie et n’est pas trop onéreuse (20 €, uniquement pour les abonnés Freebox Révolution).

Reste que si vous êtes joueur, une manette de PlayStation 3 marche bien sur Mac, sans latence visible, et même si c’est plus cher, c’est bien plus agréable…