Batteries rechargeables : Sanyo Eneloop ou Apple ?

Aujourd’hui, un test un peu particulier : des piles. Depuis quelques années, Apple propose en effet des piles sous sa marque pour ses accessoires. Les piles en question sont des Eneloop remarquées, et Sanyo — la société à l’origine des piles en question — m’a contacté pour tester la version originale des piles.
Eneloop

Soyons clair : Sanyo m’a offert un pack de piles pour le test, et c’est tout, ce n’est pas un test sponsorisé.

Eneloop, c’est quoi ?

Ce sont des piles rechargeables en technologie NiMH avec une autodécharge très faible. Des batteries classiques se déchargent rapidement, même quand elles ne sont pas utilisées : on perd environ 20 % de la charge le premier jour, et entre 0,5 % et 4 % de charge par jour. Dans le meilleur des cas, avec des batteries chargées correctement, on va donc tenir environ 5 mois sans recharger les batteries. Sur un appareil qui consomme beaucoup (appareil photo, par exemple), ce n’est pas un problème. Mais dans des périphériques qui consomment peu, comme un clavier, un réveil, une horloge, c’est gênant : l’autodécharge sera plus élevée que la consommation réelle.

Les Eneloop, ce sont donc des batteries avec une autodécharge très faibles. Pour les modèles de seconde génération (a priori ce qu’Apple utilise), on perd 15 % de charge en un an et 25 % de charge en 3 ans. De plus, les batteries sont données pour 1 500 charges. Avec la troisième génération (HR-3UTGB, testée ici), on passe à 1 800 cycles de charge et une décharge de seulement 10 % en un an, 20 % en 3 ans et 30 % en 5 ans.

La faible autodécharge a deux avantages : on peut utiliser les piles directement, sans les charger, et on peut stocker des piles chargées pendant longtemps. Ensuite, en théorie, on peut utiliser les piles plus longtemps dans certains appareils qui consomment peu, comme un clavier sans fil.

Eneloop Sanyo

Eneloop Sanyo

J’ai testé les piles Sanyo (3ème génération, 1 900 mAh) contre mes piles Apple (2ème génération, 1 900 mAh) dans un test simple : un appareil photo un peu ancien qui fonctionne avec des piles. J’ai simplement pris des photos en série (merci Transfert d’images pour le Time Lapse) et regardé combien je faisais de photos. Les résultats sont proches : 1 513 photos avec les piles Apple, 1 489 photos avec les piles Sanyo, sorties directement du blister.

Pour la gestion de l’autodécharge, j’ai placé les piles dans ma Magic Mouse et je vais mesurer l’autonomie face à mes piles Apple, rendez-vous dans quelques mois pour des résultats sur la tenue dans le temps.

Question prix, l’avantage est à Sanyo, du moins si vous avez déjà un chargeur. Apple vend six piles de seconde génération et un chargeur intelligent pour 30 €, chez Sanyo on peut trouver huit piles (sans chargeur) pour environ 20 €.

Pour les amateurs de claviers sans fil (et pour le trackpad Apple), je vous conseille d’ailleurs d’utiliser des piles en technologie Eneloop, ça permet d’éviter de recharger les appareils toutes les semaines. Avec la Magic Mouse, c’est un peu plus compliqué, étant donné qu’elle semble consommer un peu trop pour que la différence soit réellement visible, mais je n’ai pas un énorme recul sur ce point : je n’utilise ma souris que deux jours par semaine.