Les MacBook, la mémoire soudée et les choix techniques

En lisant MacG.co, dans un sujet sur « Apple m’agace ! » (parfois, je suis dans le cas…), je suis tombé sur une partie qui parle de la mémoire soudée sur une partie des Mac : « (…) l’augmentation de RAM sur un MacBook, alors que cette même RAM (oui, la même, pas une meilleure, pas une moins bonne, la MÊME) coûte infiniment moins cher dans le commerce ! (…). ». Le truc, c’est que justement, cette mémoire n’est généralement pas la même…
transcend-memoire-1-go-so-dimm-200-broches

Prenons deux cas : les MacBook Pro Retina et les MacBook Air.

Sur le premier, quand on va sur la fiche technique, on voit ça : « 4GB of 1600MHz DDR3L onboard memory ». DDR3L indique qu’Apple utilise de la mémoire basse consommation (typiquement 1,35 V ou 1,25 V au lieu de 1,5 V, je n’ai pas trouvé la valeure exacte). Les MacBook Air de 2012 utilisent aussi ce type de mémoire, qui — comme c’est étonnant — est plus onéreuse que la mémoire classique. C’est léger comme différence, mais c’est bien là. Plus simplement, on peut acheter de la DDR3L en barrette, mais ce n’est pas généralisé et c’est plus cher.

Sur les MacBook Air 2013, c’est différent : il s’agit de mémoire LPDDR3. C’est une mémoire qui n’existe pas en barrette (donc non, ce n’est pas la même que celle du commerce…), qui consomme très peu — elle utilise une tension de seulement 1,2 V — et qui a quelques particularités au niveau du fonctionnement. Sans entrer dans les détails, ce n’est pas le but, elle n’est supportée sur PC qu’avec les processeurs Haswell ULT utilisés dans les MacBook Air 2013.

La mémoire LPDDR3 (iFixit)

La mémoire LPDDR3 (iFixit)

Plus simplement, les ingénieurs d’Apple ne s’amusent pas à souder la mémoire pour vous la faire payer très cher, ils soudent la mémoire parce que ça permet d’utiliser de la mémoire plus intéressante d’un point de vue technique, notamment au niveau de la consommation (et donc directement de l’autonomie). De plus, la mémoire soudée permet aussi de réduire l’épaisseur de la carte mère, étant donné que les mécanismes de connexion en SO-DIMM sont assez épais dans l’absolu. Si les MacBook Air et Pro Retina sont plus fins et plus autonomes qu’un MacBook Pro classique, c’est aussi en partie parce que la mémoire est soudée…

Bon, par contre, la mémoire qui n’est pas accessible dans l’iMac 21 pouces, là, « Apple m’agace ! »…