Utiliser un iMac G3 comme écran pour un Mac moderne

Si vous me suivez sur Twitter, vous avez peut-être vu cette image : un imac Bondi Blue sous Lion. Bien évidemment, il y a un truc : un MacBook caché derrière. En effet, l’iMac original peut être utilisé, en bidouillant un peu, comme écran.
iMac-Bondi-Blue-1998

L’idée vient de là. L’idée est simple : les premières générations d’iMac utilisent une simple prise VGA pour relier l’écran interne et la carte mère. Ca fonctionne avec les iMac Bondi Blue (rev. A ou rev.B) ainsi qu’avec les modèles colorés qui ont un lecteur de CD à tiroir. Sur les modèles équipés d’un lecteur slot-in, le fonctionnement en interne est différent.

iMac sous Lion

iMac sous Lion

Pour accéder à la prise, c’est simple : il suffit d’enlever une partie de la coque, qui n’est fixée que par une vis. On remarque ensuite le connecteur de l’écran et — sur les modèles Bondi Blue — le connecteur série pour l’infrarouge.

La prise

La prise

Pour brancher une machine récente, il faut un adaptateur : l’iMac utilise une prise DA-15 Apple (15 connecteurs, deux rangées), alors que le VGA utilisé dans les PC et dans les Macs récents est de type DE-15 (15 connecteurs, trois rangées). Ca se trouve assez facilement, dans mon cas, c’est une connaissance qui en avait un dans un tiroir. C’était généralement livré avec les PowerBook et autres machines Apple dans les années ’90.

Avec les adaptateurs

Avec les adaptateurs

Ensuite, il suffit de brancher l’adaptateur à la prise souple de l’iMac et de placer une prise VGA classique de l’autre côté.

Attention à un point, la manipulation ne semble pas fonctionner avec les adaptateurs VGA, il faut une « vraie » sortie VGA. Plus exactement, il faut utiliser un adaptateur VGA passif et pas un adaptateur VGA actif. C’est un peu délicat de faire la différence, mais (en simplifiant), les miniDVI ou DVI vers VGA sont des adaptateurs passifs (la carte graphique fournit un signal VGA) alors que les adaptateurs HDMI vers VGA et (mini)DisplayPort vers VGA sont des adaptateurs actifs, qui reçoivent un signal numérique qui est ensuite converti en analogique avec une puce dédiée.

Pour tester, j’ai utilisé un MacBook de 2006 sous Lion et un adaptateur miniDVI vers VGA, voici le montage.

MacBook vers iMac

MacBook vers iMac

Deux choses à savoir. La première, c’est qu’il faut évidemment allumer l’iMac pour alimenter l’écran. Le plus simple est de démarrer la machine sur l’Open Firmware (option + cmd + o + f au démarrage), ça évite de charger Mac OS (X) et ça permet d’éteindre la machine en pressant simplement le bouton. La seconde, c’est que l’écran n’accepte pas toutes les définitions. Si Mac OS X me propose une longue liste de définition (du 800 x 600 au 1 920 x 1 080) avec plusieurs taux de rafraîchissement, toutes les valeurs ne fonctionnent pas. Et tenter une valeur trop élevée pourrait éclater l’écran… Ce qui fonctionne, après quelques tests, c’est le 800 x 600 à 96 Hz et le 1 024 x 768 à 75 Hz.

1024 x 768

1024 x 768

Au final, c’est une bidouille amusante. L’intérêt est évidemment faible, étant donné les prix actuels sur les écrans LCD. Pour les personnes motivées, il doit être possible de remplacer la carte mère par un truc plus récent (genre un Mac mini ou un PC en mini ITX) et d’utiliser l’écran interne de cette façon. De même, il doit être possible d’utiliser un écran externe sur le Mac, avec un adaptateur qui fonctionne dans l’autre sens branché sur la sortie de la carte mère.