4K : non, le Thunderbolt 2 n’est pas obligatoire

J’en parlais hier, le support des rares écrans 4K disponibles sur le marché demande un connecteur Thunderbolt 2 (plus exactement à la norme DisplayPort 1.2) et une partie logicielle adaptée. La raison est simple : les écrans Dell, Asus et Sharp — qui utilisent la même dalle — émulent en fait deux écrans « 2K » chaîné en interne via une technologie qui dépend de la norme DisplayPort 1.2. Mais ce n’est pas la seule solution.
MC914

Il existe en fait d’autres techniques. La première, c’est celle utilisée par l’écran 4K d’Eizo, le FDH3601. Elle est assez simple : au lieu de chaîner en interne, l’écran demande physiquement deux entrées vidéo. Si on a un ordinateur avec deux sorties DVI Dual Link (quelques cartes graphiques de Mac Pro) ou deux sorties DisplayPort (certains iMac 27 pouces, les MacBook Pro Retina), il est parfaitement possible d’afficher du 4K sans passer par du Thunderbolt 2. Gigabyte, qui a des cartes mères Thunderbolt, l’avait montré, en utilisant deux prises Thunderbolt.

la seconde solution, qu’Apple pourrait utiliser, est plus intéressante. Techniquement, le Thunderbolt dans sa première version est en fait capable de travailler à 40 gigabits/s : la majorité des Mac (sauf les MacBook Air de 2011) ont un effet un contrôleur capable d’utiliser deux canaux Thunderbolt, chaque canal contenant 10 gigabits/s pour les données et 10 gigabits/s pour la vidéo.

Techniquement, il est donc possible de fabriquer un écran qui récupère une demi-image sur le premier canal, et une seconde image sur le second. Ca nécessite un peu de composants en interne, mais c’est parfaitement possible. C’est de cette façon qu’Apple permet de chaîner deux écrans Thunderbolt actuellement : le premier récupère un canal, et la sortie de l’écran récupère en fait un autre canal au niveau de la machine. C’est aussi comme ça qu’on peut chaîner un écran classique derrière un écran Thunderbolt (il faut intercaler un périphérique Thunderbolt) ou que la station CalDigit permet d’utiliser la sortie HDMI et un écran classique.

Ca reste de la spéculation, mais ce serait intéressant pour Apple de proposer un écran 4K compatible avec autre chose que les MacBook Pro Retina de 2013 et le Mac Pro.

A noter que dans les deux cas, une partie logicielle est nécessaire pour reconstruire l’image.