Le PowerBop, quelques informations sur le premier portable sans fil

J’avais déjà parlé du PowerBop, le premier ordinateur capable de surfer sans fil, mais comme j’en cherche un (pensez-à moi), je me suis renseigné un peu plus sur la machine.
pb180c

Première chose à savoir, les ventes de cette machine ont été très faibles, mais elle est bien sortie, au moins dans les deux villes équipées d’un réseau Bi-Bop, Paris et Strasbourg.

De ce que j’ai trouvé, Apple a produit environ 650 appareils, mais une partie est retournée dans les usines d’Apple pour enlever le module CT2 pour le remplacer par un lecteur de disquettes et vendre la machine en tant que PowerBook 180.

Point amusant, en 1993 les gens voulaient déjà acheter français. France Telecom avait expliqué qu’Apple avait proposé la machine et développé tout en interne, ce qui m’a par ailleurs été confirmé.

Niveau vitesse, le module CT2 (une sorte de DECT avant l’heure) permettait d’atteindre 9 600 bits/s sur le réseau public de France Telecom et 14 400 bits/s sur une borne privée. Dans les faits, on utilisait le modem interne du PowerBook qui était relié à l’adaptateur CT2.

Un PowerBop

Un PowerBop


L'interface de connexion

L’interface de connexion

Une image officielle Orange

Une image officielle Orange


Toujours Orange

Toujours Orange


Encore Orange

Encore Orange

Bien évidemment, la partie sans-fil dépend du réseau CT2 (Bi-Bop) de France Telecom, qui a été fermé (même si on trouve encore régulièrement les stickers qui indiquent la présence de bornes à Paris), mais avec une base personnelle, il doit normalement se connecter à Internet.