Thunderbolt : attention à la taille de la chaîne (bis)

J’en avais parlé récemment, la taille de la chaîne a un impact certain sur les performances en Thunderbolt. Lors des premiers tests, j’avais utilisé un SSD rapide (Samsung 840 Pro) avec un boîtier équipé d’un contrôleur Asmedia pour tester. Ici, j’ai refait quelques tests avec une carte censée diminuer les pertes, une carte eSATA d’entrée de gamme et un boîtier équipé d’un contrôleur Marvell… et les résultats sont intéressants.
MF640

D’abord, une vieille carte eSATA. C’est une carte noname, payée quelques dollars sur eBay, et basée sur une puce JMicron. En début de chaîne, on atteint royalement 135 Mo/s en lecture et 65 Mo/s en écriture. Bon, la carte est en PCI-Express 1.1 et synchronise le SSD en SATA 1,5 gigabit/s, mais ça reste maigre : du FireWire va aussi vite en écriture. En fin de chaîne (5e position), on descend à 35 Mo/s, c’est digne de l’USB 2.0.

Une carte noname

Une carte noname

Ensuite, une carte Sonnet Tempo Pro, une carte ExpressCard eSATA 6 gigabits/s. La carte est censée diminuer les pertes sur la chaîne, et elle utilise la même puce Asmedia que mes deux boîtiers Seagate.

Une carte bien onéreuse

Une carte bien onéreuse

Dans la pratique, pas de différences : 385 Mo/s en lecture et 165 Mo/s en écriture environ en fin de chaîne (5e position), contre ~385 Mo/s en lecture et ~350 Mo/s en début de chaîne. Il n’y a strictement aucune différence entre cette carte et un boîtier équipé de la même puce.

Enfin, plus intéressant, j’ai utilisé mon boîtier LaCie Little Big Disk pour les tests. Il est équipé d’une puce Marvell, interfacé en PCI-Express 2.0 x2 (1 Go/s, donc). Et les performances sont vraiment meilleures. Premièrement, il est plus rapide en lecture : on est aux environs de 500 Mo/s avec le SSD de Samsung, quelle que soit la position dans la chaîne. Ensuite, surtout, la perte de performances est bien plus faible.

360 Mo/s en début de chaîne (Asmedia et Marvell sont au coud à coude) mais toujours 285 Mo/s en 5e position, alors que qu’avec un contrôleur Asmedia, on descend aux environs de 165 Mo/s dans le même cas.

Influence de la longueur de la chaîne

Influence de la longueur de la chaîne

Globalement, le contrôleur Marvell est donc plus performant et moins sensible à la longueur de la chaîne. Je n’ai pas de résultat avec le SSD en 6e position parce que je n’avais pas assez de périphériques chaînables.

Le problème, c’est que le contrôleur Asmedia, de ce que j’ai pu voir, est nettement plus utilisés que le contrôleur Marvell, sans que je connaisse la raison exacte. Attention, aussi, certains Little Big Disk utilisent un contrôleur limité au mode SATA 3 gigabits/s (c’est notamment le cas du boîtier eSATA et des premières générations du boîtier), ce qui limite les performances.