Relire les disquettes des vieux Mac sur un ordinateur récent avec le KryoFlux

Si vous avez un vieux Mac, vous avez peut-être déjà eu le problème : comment sauvegarder le contenu d’une disquette facilement ? Ce n’est pas trivial, les anciennes disquettes Mac ne sont pas lisibles sur les systèmes récents.
Floppy - copie

Le problème est simple : les premiers Mac utilisent des disquettes de 400 ko et 800 ko qui ne sont pas lisibles facilement en dehors du monde Apple. En effet, les lecteurs Apple permettent de stocker un peu plus de données qu’un lecteur de PC en utilisant une astuce intéressante, mais elle rend les disquettes incompatibles avec les lecteurs classiques.

Un lecteur de PC classique tourne à une vitesse constante, et les secteurs sur les disquettes sont donc d’une taille variable : ils sont plus grands à l’extérieur de la disquettes qu’à l’intérieur. Sur les lecteurs Apple, les secteurs sont d’une taille fixe, mais le moteur à une vitesse variable, ce qui complique les choses. C’est la même différence qu’entre les lecteurs de CD de première génération, qui avaient une vitesse de lecture des données constantes et un moteur à vitesse variable (on lisait un CD en x4 sur tous le disque) et les modèles récents, qui ont une vitesse fixe et lisent donc plus rapidement les données à la fin qu’au début. Cette technique permettait à Apple de stocker plus de données sur la même surface : 400 ko contre 360 ko et 800 ko contre 720 ko. Sur les disquettes haute densité, le fonctionnement est plus classique : les disquettes font 1,44 Mo dans les deux cas.

Dans la pratique, les lecteurs de PC ne lisent donc pas les vieilles disquettes Apple. Les lecteurs USB, qui utilisent la même mécanique que les lecteurs PC, sont dans le même cas. En fait, c’est même pire : ils n’acceptent généralement que les disquettes de 1,44 Mo, les disquettes 720 ko de PC ne passent pas.

La solution classique, c’est de faire une image sur un vieux Mac et de transférer ensuite l’image sur une disquette de 1,44 Mo ou avec un périphérique de stockage comme un lecteur ZIP, un disque dur SCSI, etc. Ca implique d’avoir un Mac en bon état et un moyen de relire un autre périphérique souvent ancien, ce qui est peu pratique.

Heureusement, il y a le KryoFlux. Ce petit boîtier est destiné à l’archivage des vieilles disquettes et permet de lire les disquettes Apple (et beaucoup d’autres). En simplifiant, le boîtier permet de lire les informations magnétiques directement sur la disquette et reconstruit ensuite des images disques. En lisant les données directement, on évite les problèmes de formatage et autres secteurs atypiques, on peut “copier” les protections, etc.

Le KryoFlux

Le KryoFlux

Le boîtier est assez cher (plus de 100 € pour la version avec tous les accessoires), parce qu’il s’agit d’un PCB fait maison et qu’il est produit en petite quantité. En plus de la carte elle-même, il faut donc un lecteur de disquettes en bon état, capable si possible de lire le plus de pistes possibles. On trouve une liste là, et j’ai trouvé dans mon stock un lecteur qui atteint 83 pistes. Il est préférable d’avoir plusieurs lecteurs à disposition pour tester. Le boîtier est compatible avec les lecteurs 3,5 pouces et 5,25 pouces de PC, et quelques autres anciens lecteurs (3 pouces Amstrad et 8 pouces).

Avec un Mac

Bonne nouvelle, il y a un logiciel pour Mac OS X, qui fonctionne bien. Je me suis concentré sur les disquettes Apple, vu que j’avais des disquettes de 800 ko à sauver (et j’ai commandé une disquette de 400 ko exprès pour ça). En gros, on lance le programme, on calibre éventuellement le lecteur de disquettes, on choisit « Apple DOS 400K/800K sector image » et on attend.

Le logiciel

Le logiciel

Ca va sortir une image disque qui sera utilisable sur un vrai Mac ou dans un émulateur. Attention quand même : les images disques de disquettes de 400 ko ne sont utilisables que jusqu’au System 7 (Mac OS 8 ne lit plus le MFS). Pour les disquettes de 800 ko, Mac OS X lit normalement les images, mais elles sont en lecture seule depuis Snow Leopard, le HFS n’étant plus disponible en écriture. J’ai testé avec SheepShaver (sous System 7 et Mac OS 9) et avec Mini vMac sans soucis : les images montent et sont utilisables.

Une disquette de 800 ko

Une disquette de 800 ko


Démarrer sur une image de System 3.0 (400 ko)

Démarrer sur une image de System 3.0 (400 ko)

Le seul défaut actuel pour les utilisateurs de Mac, c’est que le programme ne permet pas d’écrire les disquettes pour Mac. Il n’accepte en effet pas les fichiers .img en entrée. Ca changera peut-être un jour, de nouveaux formats sont disponibles régulièrement, mais c’est important de le savoir : pour écrire une image sur une disquette, il faut toujours un ancien Mac.

Pour les amateurs, il est toujours possible de réécrire des images sur des disquettes avec Mac OS X et un lecteur USB en ligne de commandes, mais c’est limité aux disquettes de 1,44 Mo et le résultat est assez aléatoire, en fonction du type d’image.