MAE : quand Apple proposait Mac OS pour UNIX

Dans les années ’90, Apple a proposé un truc assez étonnant : MAE, alias Macintosh Application Environment. Il s’agissait d’un émulateur de Macintosh pour les machines sous Unix, les stations de Sun sous Solaris avec des processeurs SPARC et les stations HP sous HP-UX avec des processeurs PA-RISC. Comme j’ai touché un peu ce genre de stations dans ma jeunesse, je me suis dit que ce serait amusant d’essayer…
MacAppEnv_graphic

Apple a sorti trois versions de MAE : la 1.0, la 2.0 et la 3.0. Les deux premières sont basées sur un System 7.1, la dernière sur un System 7.5.3. Dans les trois cas, on émule un processeur de la famille 68000, a priori un 68EC040, comme l’émulateur intégré dans les PowerPC chez Apple (c’est peut-être le même d’ailleurs).

Le choix de la machine de test a été dicté par deux points. Le premier, c’est qu’il fallait évidemment trouver une copie de MAE, et que je n’ai trouvé qu’une version pour Solaris. Le second, c’est qu’on trouve beaucoup plus facilement des stations Sun que des stations HP.

Pour la machine de test, j’ai trouvé sur LeBonCoin (et pas loin de chez moi) une station Ultra 5. Ca ressemble à un PC et ça intègre des composants de PC (disque dur et lecteur optique IDE, notamment). Ma station a un processeur UltraSPARC IIi à 333 MHz et 384 Mo de RAM. J’ai eu un peu de mal pour trouver une souris compatible (il faut un modèle Sun, impossible de faire reconnaître un modèle USB) et j’ai du changer le disque dur et installer un lecteur DVD (en fait, un lecteur de Blu-ray, seul modèle IDE que j’avais sous la main), mais elle a démarré.

Ma station Sun Ultra 5

Ma station Sun Ultra 5

Pour le système, j’ai tenté Solaris 2.6, Solaris 8 et Solaris 9, et c’est cette version que j’ai utilisé, juste pour éviter de devoir jouer au DJ avec les CD-ROM, vu qu’elle tient sur un DVD. Bon, pour trouver l’OS, il faut chercher un peu, mais dans les bas-fonds d’Internet, c’est disponible. L’installation a pris du temps (et je passe mes différents essais avec des cartes PCI USB et une souris USB), plusieurs heures, mais ça a démarré sous CDE, un gestionnaire de bureau assez horrible à utiliser que j’ai utilisé au début des années 2000. Bonne nouvelle, la machine sort un signal VGA classique et le réseau fonctionne (après quelques tests).

Pour MAE, on trouve trois versions sur le Net. Première chose à savoir, c’était payant : 550 $ pour la première version (en 1994), 600 $ pour la version 3.0 (1996) et je n’ai pas trouvé le prix de la version 2. On trouve sans trop de soucis une version d’essai (pour Solaris) de la version 1.0, qui est limitée : 8 heures au maximum, un gros message en bas de l’écran et quelques options bloquées. On trouve aussi une version complète de la version 1.0 pour Solaris (celle que j’ai testé) et une version 3.0 pour Solaris. La version 3.0 que j’ai trouvé est inutilisable : il faut une clé de licence (une version d’essai était disponible avec une clé pour 1 mois) et je ne l’ai pas. De plus, cette version 3.0 pose des soucis au moment de la vérification des fichiers.

J’ai donc testé avec la version 1.0 pour Solaris, qu’on peut trouver là. Attention, ça ne fonctionne pas sous Solaris 10 et — évidemment — pas sur Solaris pour x86, il faut une machine à base de SPARC.

L’installation de MAE est assez simple : on lance un exécutable qui installe le programme. Le premier lancement est très long, car il indexe le disque dur de la machine Solaris, mais ça fonctionne. Sur ma machine, c’est rapide, au moins du niveau d’un vrai Mac.

Mes captures sont un peu floues, pour une raison simple : même s’il est possible de faire des captures d’écran directement sous Solaris,c’est assez compliqué de les récupérer, et je n’avais pas envie de jouer avec des disquettes. La solution que j’ai utilisé nécessite un peu de matériel, mais fonctionne bien : je sors l’image (en 1 280 x 960) en VGA vers un adaptateur VGA vers HDMI qui contient un scaler, il upscale en 1 920 x 1 080, je récupère l’image avec une carte d’acquisition HDMI (Elgato Game Capture HD, qui malheureusement compresse aussi) et je redimensionne l’image à la bonne définition. Les différentes étapes rendent l’image un peu floue, mais ça fonctionne correctement et c’est assez rapide.

Dans Solaris

Dans Solaris


System 7.1, 5 Mo de RAM

System 7.1, 5 Mo de RAM

En vidéo, le lancement de MAE sous Solaris.

On a quelques options spécifiques à MAE, et il est possible de choisir la quantité de RAM (en fonction de la mémoire de la machine hôte).

UNIX

UNIX


La gestion du clavier

La gestion du clavier


Mémoire et 32 bits

Mémoire et 32 bits


Ecran

Ecran


Les applications X

Les applications X

Dans MAE, on peut interagir avec l’environnement UNIX (ici Solaris).

La barre de menus

La barre de menus


La barre de menus

La barre de menus


La barre de menus

La barre de menus

Point intéressant, on peut monter des disquettes et des CD-ROM directement dans MAE, même des disquettes formatées Apple. Bon, ça ne fonctionne qu’avec des disquettes de 1,44 Mo (pas les disquettes de 400 ko et 800 ko, j’ai expliqué pourquoi récemment). Je n’ai pas réussi avec un CD-ROM, mais avec une disquette formatée en HFS et contenant Prince of Persia, ça a fonctionné sans soucis. A priori, il faut un CD-ROM avec du HFS pour que ça fonctionne.

Une disquette montée

Une disquette montée


Prince of Persia

Prince of Persia

Une fois que la disquette est montée, on peut parfaitement copier le contenu sur le disque dur, stocker les données n’importe où, etc.

Pour les amateurs, on trouve des captures propres (avec la version d’essai) là-bas. J’ai aussi trouvé une capture de la version 2.0 sur FlickR et une autre chez Apple directement.

MAE 2

MAE 2


Chez Apple

Chez Apple

La version 2.0 et la version 3.0 de MAE permettent d’utiliser le réseau (avec MacTCP) et la version 3.0 peut aussi utiliser des images de disquettes, ce qui peut être intéressant. Je n’ai pas trouvé la version 2.0 pour tester et la version 3.0 ne fonctionne pas, malheureusement.

Pour ceux que ça intéresse, on trouve d’anciennes pages Apple sur Archive.org, ici pour MAE 2.0 et là pour MAE 3.0.

Le petit bonus, c’est que j’en ai profité pour installer Internet Explorer 4.0 pour UNIX.

IE4 pour Unix

IE4 pour Unix