Ivre, il teste encore UltraViolet

J’ai un réflexe idiot : je réessaye les choses. Même quand c’était vraiment nul. Donc là, j’ai essayé mon quatrième film compatible UltraViolet et je presque certain que c’est le moyen ultime de promouvoir le téléchargement illégal.
ultraviolet_sq-bc3ff3130aa3204a04e3789298b95a13159fda68-s6-c30

Je passe sur les soucis avec Safari (genre la page blanche), parce que bon, les navigateurs basés sur Webkit et consorts, c’est rare. C’est surtout qu’une fois le film dans la bibliothèque, je dois installer Silverlight pour le lire en streaming ou même le télécharger. Et que la page de téléchargement ne fonctionne pas parce que le site essaye d’ouvrir une fenêtre pop-up (oui, nous sommes presque en 2015). Avec Firefox, c’est passé parce que Firefox prévient quand un site essaye d’ouvrir une fenêtre pop-up, justement.

Si le film est disponible sur d’autres plateformes UltraViolet (c’était un film Sony), ça ne change rien : Flixster demande une application Adobe Air pour télécharger et (je suppose) Flash pour lire. En fait, sans Flash Player, il essaye de lire le film puis me fait une erreur.

Ce n’est pas comme si Netflix avait montré récemment qu’il était possible de lire des vidéos protégées en HTML5…

Globalement, c’est toujours aussi mauvais et peu pratique. Dans tous les cas, ripper le film (même si c’est illégal) ou le télécharger sur The Pirate Bay est plus simple, et c’est le principal problème d’UltraViolet. Fournir le film dans iTunes m’arrangerait plus, mais je me rends bien compte que ce n’est évidemment pas le cas de tout le monde.