Hacker un Furbling : mais comment ça marche ?

Nouveauté 2014 dans la famille Furby, le Furbling. Ce petit Furby vendu une vingtaine d’euros interagit avec les autres modèles de la gamme, et comme les modèles précédents (et sûrement le Boom), son fonctionnement se base sur l’audio.
81KSDmr-giL._SL1500_

Le Furbling est très simple : quand vous pressez sa tête, il dit une phrase qui fait réagir les autres Furby. Ca marche (parfois) avec le Furby classique (2012) et visiblement dans tous les cas avec le Furby Boom (je n’en ai pas pour tester).

Le Furbling

Le Furbling

Le fonctionnement est le même que celui des autres Furby : les commandes sont passées dans de l’audio. En clair, quand le Furbling dit une phrase, il communique aussi dans les hautes fréquences (vers 17 500 Hz) et envoie une commande qui est comprise par les autres Furby. Le codage est le même que pour les autres Furby et le logiciel déjà utilisé permet d’ailleurs de décoder les trames.

On voit très bien ici le codage dans les hautes fréquences.

Capture d’écran 2014-12-27 à 18.44.30

Hacksby permet de récupérer les codes avec la commandes suivantes, sur des fichiers WAV enregistrés. J’ai utilisé un simple casque d’iPhone.

perl furby-decode.pl < votrefichier.wav

Dans tous les cas, on a d'abord un code répété à chaque fois (585, les deux premiers blocs) et ensuite un code unique, en fonction de la phrase. Je n'ai pas vérifié combien de phrases différentes le Furbling est capable de dire, mais elles sont assez nombreuses. Les codes ne sont pas les mêmes que ceux envoyés par l'application et je suppose que la première séquence active un mode précis, vu que le Furby ne répond pas de la même façon au code 873 seul et au code 585 suivi du 873.

Dans la pratique, on peut imaginer une application qui émet des phrases avec les codes du Furbling, pour faire réagir les Furby classiques, le code est assez simple.