Les DVD sans protections : lecture directe avec QuickTime

Vous l’avez vu, je joue pas mal avec des disques optiques « particuliers » pour le moment. Et je me suis posé une question : est-ce qu’il existe des DVD commerciaux sans protections. Comme pour les HD DVD (et contrairement aux Blu-ray), la réponse est oui. En fait, j’en avais même dans mon salon.
210px-Dvd-video-logo.svg

Sur les DVD, il y a essentiellement deux protections : la zone et le chiffrement CSS.

CSS est assez célèbre parce qu’en 1999, un étudiant norvégien (« DVD Jon ») avait cassé la protection, en utilisant la clé d’un logiciel de lecture de DVD. Actuellement, on n’utilise même plus ce genre de méthode : le CSS n’est pas très complexe, utilise une clé sur seulement 40 bits et l’algorithme a des failles. Les logiciels open source qui lisent les DVD (VLC, Handbrake, etc.) utilisent une méthode bien plus simple, ils testent toutes les possibilités. Il y a 15 ans, un gros PC mettait moins d’une minute pour trouver la clé, aujourd’hui c’est pratiquement instantané.

Le point intéressant, c’est que le CSS n’est visiblement pas obligatoire : il existe pas mal de DVD sans protections. J’avoue j’ai cherché un moment une liste… avant d’en trouve une chez VideoLAN. Sur le site de l’association, il y avait en effet une liste de DVD sans protections (elle a disparu, ou presque) au début des années 2000. Coup de chance, j’avais tout simplement un des DVD de la liste chez moi.

Pour savoir si un DVD est protégé, je n’ai pas trouvé beaucoup de solutions. La plus simple est DVD Decrypter, un logiciel sous Windows qui affiche si le DVD est protégé ou pas.

Un DVD protégé

Un DVD protégé


Un DVD sans protection

Un DVD sans protection

L’absence de protection ne change pas grand chose en 2015 : on peut lire les DVD protégés depuis des années avec les logiciels adaptés, même sous Linux, et Apple fournit depuis longtemps un logiciel de lecture de DVD. La seule différence réelle, c’est que QuickTime Player (et je suppose d’autre lecteurs) est capable de lire directement le DVD (enfin, les fichiers .VOB). Au passage, il y a quelques bugs, comme les trois pistes audio qui sont lues simultanément, mais ça fonctionne. Sur un DVD protégé, on a une erreur quand on essaye de lire un fichier .VOB, assez logiquement.

Un DVD dans QuickTime Player

Un DVD dans QuickTime Player

Il est aussi possible de « ripper » un DVD non protégé avec QuickTime Player, simplement en exportant la vidéo. Enfin, il est possible de faire une ISO du DVD avec Utilitaire de disques, ce qu’il est impossible d’effectuer avec un DVD protégé.