SATA et vieux Power Mac : comment obtenir les meilleurs performances

J’ai déjà donné deux solutions pour installer des disques durs et SSD SATA dans un vieux Power Mac, mais il y a un truc intéressant pour améliorer les performances, que ce soit avec une carte à base de Sil3512 ou une carte à base de Sil3112. En effet, on peut facilement doubler les performances dans certains cas.
sata-logo

Un peu de technique, avec un mot sur le PCI et le partage des connecteurs.

Le connecteur PCI le plus classique est un bus 32 bits qui fonctionne à 33 MHz, c’est-à-dire que le débit maximal peut atteindre 133 Mo/s en théorie (32*33/8). C’est une valeur trop faible pour vraiment tirer parti d’un périphérique SATA (les cartes sont en SATA de première génération et peuvent atteindre 150 Mo/s) et plusieurs améliorations ont été apportées au bus PCI. Les deux évolutions les plus courantes sont soit un passage à 66 MHz (toujours sur un bus 32 bits), soit un passage à 64 bits avec une fréquence de 33 MHz, ce qui donne dans les deux cas le même résultat : environ 266 Mo/s au maximum. Des versions plus rapides existent sous le nom de PCI-X (typiquement 11 ou 133 MHz en 32 ou 64 bits) mais c’est assez rare (quelques Power Mac G5 sont équipés). Ensuite, les connecteurs PCI sont souvent reliés à un seul bus : si vous avez trois cartes, elles se partagent la bande passante dans la majorité des cas, en se calant sur la plus lente.

Physiquement, les ports 66 MHz sont identiques aux ports 33 MHz, alors que les connecteurs 64 bits (et donc les cartes) sont plus longs. La rétrocompatibilité fait qu’une carte 32 bits 33 MHz rentre dans un PCI 64 bits, tout comme une carte PCI-X fonctionne dans du PCI classique (sous réserve que rien ne bloque physiquement sur la carte mère).

J’arrive maintenant aux cas des Power Mac G3 et G4, qui n’utilisent pas des connecteurs PCI classiques, sauf pour les G3 Beige. Les Power Mac G3 Bleu et Blanc ainsi que le premier Power Mac G4 ont une configuration atypique : un connecteur PCI 32 bits 66 MHz, utilisé pour la carte graphique, et qui dispose d’un bus dédié, et trois connecteur PCI 64 bits 33 MHz qui partagent le même bus. Les Power Mac G4 suivants disposent d’un bus AGP et de trois ou quatre connecteurs PCI 64 bits 33 MHz, partagés. Enfin, les Power Mac G5 ont des connecteurs PCI 64 bits 33 MHz et parfois des PCI-X 64 bits 100 MHz ou 64 bits 133 MHz.

Dans mon Power Mac G3

Dans mon Power Mac G3

Revenons en aux cartes SATA : les Sil3512 et Sil3112 sont généralement compatibles PCI 32 bits 66 MHz et il est possible de trouver des cartes PCI 64 bits 33 MHz (c’est assez rare, le connecteur est plus long, et je n’en ai pas trouvé à un prix correct). Vous avez sûrement compris où je veux en venir : les cartes sont plus rapides dans un connecteur PCI 32 bits 66 MHz.

Si vous avez un Power Mac G3 ou G4 de première génération, il est donc possible de placer la carte SATA dans l’emplacement de la carte graphique pour améliorer les performances : on passe typiquement de ~80 Mo/s en lecture et ~35 Mo/s en écriture (avec un SSD) à ~90 Mo/s en lecture et ~80 Mo/s en écriture une fois la carte placée dans le bon connecteur.

En PCI 32 bits 33 MHz

En PCI 32 bits 33 MHz


En PCI 32 bits 66 MHz

En PCI 32 bits 66 MHz

Cette solution a un défaut : si vous utilisez la carte graphique d’origine (la ATi Rage 128), vous perdrez un peu en performance étant donné qu’elle est compatible PCI 66 MHz. La perte est assez faible, de l’ordre de 10 % environ, mais elle augmente évidemment si vous avez plusieurs cartes d’extension. De même, les performances de la carte SATA diminuent si vous avez plusieurs cartes PCI. Avec d’autres cartes PCI, il n’y a pas nécessairement de pertes : toutes les cartes graphiques ne sont pas compatibles PCI 66 MHz. Enfin, j’ai eu un problème bizarre : une de mes ATi Rage 128 refuse de fonctionner dans un port PCI classique alors que la seconde l’accepte sans soucis.

Dans les Power Mac qui n’ont pas de connecteur PCI 66 MHz, c’est plus compliqué : les cartes SATA 64 bits sont rares et onéreuses, et le simple fait d’installer une autre carte PCI plus classique supprime le gain.

Mes deux cartes PCI SATA sont compatibles 66 MHz, et le gain est du même ordre dans les deux cas. Je ne peux pas certifier que ça fonctionne avec toutes les cartes, mais le design semble identique, donc a priori c’est une fonction standard.