Une carte graphique USB sous Android

Il y a quelques jours, DisplayLink a lancé des pilotes (en bêta) pour ses cartes graphiques USB. Vu que j’avais un smartphone compatible sous la main et une carte graphique USB, j’ai testé.
DisplayLink-Corporate_logo

Les cartes graphiques USB, j’en ai eu plusieurs en quelques années pour des tests, dont un modèle assez ancien (testé ici) et une station d’accueil, mais son alimentation semble morte. En gros, le système envoie les modifications de l’écran (uniquement) à la carte, qui l’affiche, donc on a des performances acceptables quand ça bouge peu et des performances faibles quand ça bouge beaucoup, avec parfois une dégradation de l’image.

Sous Android, il faut un appareil en ARM, sous Android 5.0 et avec un port USB OTG (ou une prise femelle directement). J’avais un Moto X Gen 2 sous la main, donc j’ai essayé, avec un vieil adaptateur USB 2.0. Première chose, j’ai dû alimenter la carte avec un hub, sinon le fonctionnement était erratique. Certaines cartes graphiques ont une alimentation dédiée, c’est plus simple. Dixit la société, on peut monter en 1080p (j’ai testé en 1 024 x 768) et la partie audio de certaines cartes (je n’en avais pas) fonctionne, alors que l’Ethernet ne fonctionne pas. Le pilote prend la forme d’une application sur le Play Store de Google.

Android sur un écran Apple

Android sur un écran Apple


Sur mon bureau

Sur mon bureau

L’installation est simple : on installe l’application, on branche le tout et ça marche. La carte est vue comme un adaptateur Miracast, donc il suffit d’envoyer l’image dessus. Contrairement à Miracast, justement, la latence est faible, pas totalement nulle, mais faible.

DisplayLink

DisplayLink


DisplayLink

DisplayLink


Icône en haut

Icône en haut


Caster l'écran

Caster l’écran

L’intérêt de la chose par rapport à Miracast, c’est évidemment la latence plus faible. Par rapport à une sortie MHL (micro USB vers HDMI), on gagne surtout la compatibilité directe avec le VGA ou le DisplayPort dans certains cas, mais dans l’absolu, le résultat est globalement le même. Sur le Moto X, je n’ai pas vu de dégradation particulière de l’image ni de ralentissements, mais je n’ai pas testé de gros jeux en 3D. Pour une bêta, c’est globalement stable quand on alimente correctement la carte graphique, mon premier essai était décevant (image brouillée/verte) à cause du manque d’énergie. Sur une station USB, ça peut être intéressant pour transformer une tablette ou un smartphone en faux desktop, certains aiment ça.