Une carte USB 3.1 avec connecteur Type C dans un Mac

J’avais déjà testé une carte Asus compatible USB 3.1 (Gen. 2) dans un Mac, j’ai eu l’occasion de tester une carte équipée de la même puce, mais avec un connecteur de Type C, le même que sur le nouveau MacBook.
usb-3-10gbps

Rien à dire : sous Yosemite (10.10.3), la carte est reconnue directement et si je branche un disque dur USB 3.0 avec un adaptateur Type C vers Micro USB 3.0 (acheté sur Amazon pour quelques euros), ça fonctionne. Sous El Capitan (DP1), la carte est reconnue, mais les périphériques USB ne montent pas, mais il s’agit toujours d’une bêta.

Reconnue

Reconnue

Je n’ai pour le moment pas testé les performances en USB 3.1, pour deux raisons. La première, c’est que mon montage à base de Thunderbolt limite à 500 Mo/s, alors que la carte peut monte à ~1,2 Go/s. La seconde, plus pragmatique, c’est que je n’ai tout simplement pas trouvé de périphériques USB 3.1 Gen. 2 (c’est-à-dire capable d’atteindre 10 Gb/s) sur le marché.

Mon câble sur un MacBook

Mon câble sur un MacBook

Avec le même SSD externe dans un boîtier USB 3.0 correct, le contrôleur Asmedia se place entre le contrôleur Fresco généralement utilisé dans le monde Apple (Mac Pro, dock Thunderbolt) et le contrôleur Intel intégré dans la majorité des machines. Le Fresco atteint ~300/~260 (lecture/écriture), l’Asmedia monte à ~345/~290 et l’Intel reste plus rapide (~350/~325).

Il faut bien se rendre compte qu’actuellement, l’USB 3.0 classique est amplement suffisant pour tous les usages, et que pour dépasser sa limite pratique (environ 440 Mo/s), deux SSD en RAID ou un SSD PCI-Express sont nécessaires, deux choses assez rares dans les produits grand public.

Pour les personnes intéressées, par exemple pour un Mac Pro, la carte vaut une petite quarantaine de dollars sur eBay. Attention, elle nécessite impérativement une alimentation via un connecteur de type SATA, sinon elle n’alimente pas les périphériques.

La carte et mon câble

La carte et mon câble

Dès que je trouve un boîtier assez rapide pour tester, j’essaye bien évidemment.