Ressusciter un MacBook Pro avec un four

J’ai hésité à en parler, parce que c’est un peu la technique de la dernière chance. Mais il est possible de ressusciter un Mac qui a un problème de carte graphique avec un simple four.
51781-macbook-pro-13pouces-a

C’est efficace sur les appareils dont les soudures lâchent, pour diverses raisons. La principale, c’est qu’au milieu de la première décennie des années 2000, il a fallu abandonner le plomb dans les soudures (la fameuse procédure RoHS) et que l’alliage utilisé en remplacement n’était pas totalement maîtrisé. Dans la pratique, les appareils mal refroidis tiennent mal dans le temps, avec des soudures qui posent des soucis.

C’est un peu comme la mort des condensateurs, ça peut toucher n’importe quelles machines, mais certaines sont plus sensibles que d’autres. Dans les Mac, il y a les MacBook Pro 2007/2008 (en GeForce 8600M GT), les MacBook Pro 2011 (en Radeon), certains iMac (avec GPU dédiés) et dans une moindre mesure les MacBook Pro 2006/2007 (en Radeon), les MacBook Pro 2010 (en GeForce) et les MacBook Pro Retina 2012. Le point commun entre ces machines est simple : la présence d’un GPU dédié mal refroidis. Les Mac sont plutôt silencieux, mais c’est généralement au détriment de la température : les ventilateurs ne s’enclenchent que quand la température atteint des sommets. Les machines les plus touchées sont celles qui ont de gros GPU qui chauffent beaucoup, assez logiquement : un MacBook Pro avec un IGP ou un GPU d’entrée de gamme a moins de chances d’être touché.

Quand la machine a un souci, on perd généralement le GPU et donc l’écran, parfois elle ne s’allume même plus. Au niveau physique, ce sont les soudures qui craquent et ne font plus contact à cause des contraintes liées aux changements de température.

La méthode du four consiste simplement à démonter totalement la machine (iFixit a de bons guides pour ça) et à passer la machine au four une dizaine de minutes à 170 °C. La chaleur va refondre les soudures et recréer le contact. C’est une réparation temporaire : le problème ne disparaît pas. Pour garder la machine en état, il va donc falloir soit se limiter sur l’appel au GPU (OS X Yosemite n’aide pas), soit bien refroidir la machine, en ventilant manuellement avec un support ou en forçant les ventilateurs plus rapidement avec un logiciel. Une solution plus radicale consiste à désactiver le GPU dédié, mais on perd généralement la sortie vidéo et les performances sont rarement bonnes.

Attention : démonter est obligatoire (vu sur un forum)

Attention : démonter est obligatoire (vu sur un forum)


Attention : iFixit oublie d'indiquer qu'il faut enlever les cales en caoutchouc

Attention : iFixit oublie d’indiquer qu’il faut enlever les cales en caoutchouc


Sur de l'aluminium

Sur de l’aluminium

Dans les précautions à prendre, il faut noter qu’Apple prend parfois en charge les machines : j’ai tenté sur un MacBook Pro 2008 qu’Apple n’a pas accepté de réparer (malgré mes efforts), mais les MacBook Pro 2011 sont par exemples pris en charge depuis peu. Plus généralement, je ne conseille à personne de le faire, sauf si la machine ne sert plus vraiment, si la perdre n’est pas un problème.

Pour le reste, j’ai tenté à la fin de l’année 2014 sur une machine qui sert peu, et elle s’allume toujours. J’ai juste augmenté la vitesse de base des ventilateurs pour garder une température à peu près correcte pour le GPU, même si c’est toujours un peu haut. Avec 6 Go de RAM et un SSD, la machine tourne assez bien sous OS X Yosemite.