La « security bar » des Power Mac 7300 et 7600

Dans les années 90, Apple proposait une gamme assez large qui partageait le même boîtier, les Power Mac de la famille 7000. Pourtant, certains modèles ont une petite amélioration : la security bar.
powermac7300

Les Power Mac 7200, 7300, 7500 et 7600 (ainsi que certains serveur) partagent le même boîtier, qui s’ouvre facilement. Sur les premières générations (7200, 7500), enlever le capot du boîtier nécessite simplement de presser deux points et de soulever, ce qui a visiblement posé des problèmes de vols de composants. Pour la petite histoire, c’est un truc qui est arrivé dans mes jeunes années : une des machines de l’école était passée de 32 Mo (une valeur correcte à l’époque) à 8 Mo et il avait fallu un certain temps avant que quelqu’un s’en rende compte.

Avec les Power Mac 7300 et 7600 (ainsi que le WS 7350), Apple a donc installé une petite contre-mesure : la security bar. Rien de bien compliqué, juste un bande de plastique placée devant les points à presser et vissée au boîtier. Un tournevis était donc nécessaire pour ouvrir le boîtier, ce qui réduisait un peu les chances de vol, tout du moins sur les personnes peu préparées.

Security Bar

Security Bar


Security Bar

Security Bar