Quand Apple bridait les pilotes AirPort

Les limitations idiotes chez Apple, ce n’est pas nouveau. Et avec les cartes AirPort, il y en a une qui est totalement artificielle…
wirelesswirelessicon20080115

Les premières cartes AirPort (en technologie 11b) sont basées sur la même technologie que les cartes de Lucent, les WaveLAN. Ce sont de simples cartes PCMCIA (16 bits) sans antenne et – sous Mac OS 9 – installer une carte Lucent dans le connecteur PCCard permet d’ailleurs d’utiliser les pilotes AirPort sans soucis. En clair, brancher une carte Orinoco ou Lucent Silver ou Gold (avec les Bronze, c’est un peu différent) fonctionne directement. Mais sous Mac OS X (et Apple l’indique), ce n’est pas le cas. Vraiment ?

Une carte Silver (issue d'une borne AirPort)

Une carte Silver (issue d’une borne AirPort)

En fait, ça fonctionne… quand on met la carte dans le bon emplacement. Dans l’emplacement PCCard classique, externe, la carte n’est pas reconnue sous Mac OS X. Mais dans l’emplacement AirPort… ça fonctionne. Techniquement, il s’agit simplement d’un emplacement PCMCIA plus court et interne, et les cartes entrent donc physiquement dans le connecteur. Bien évidemment, les cartes Wi-Fi avec une antenne dépassent et ça peut poser des soucis. Sur un iBook, il va souvent falloir soulever le clavier, et avec un PowerBook G4, soulever la partie basse de la coque pour laisser dépasser l’antenne…

Reconnue comme une carte AirPort dans le bon emplacement

Reconnue comme une carte AirPort dans le bon emplacement

La limitation reste assez idiote, et sans intérêt actuellement vu qu’une carte AirPort se trouve facilement pour quelques euros. Par contre, elle permet de faire une manipulation « magique » sur les cartes Silver, pratique quand on doit connecter de vieux PC.