Que penser du Magic Keyboard ?

Il y a quelques jours, Apple lançait le Magic Keyboard, une évolution de ses claviers. Le nom de ce clavier est finalement assez étonnant : il n’a rien de magique et n’apporte pas énormément de choses par rapport aux anciens modèles. Pour autant, ça reste un produit de bonne qualité, c’est déjà ça.
MLA22LL

Dans un format physique pratiquement identique au clavier sans fil (et donc sans pavé numérique) de la génération précédente, ce Magic Keyboard arrive à caser une batterie en lieu et place des deux ou trois piles (selon la version) que l’on retrouvait jusqu’alors. Commençons par le côté technique et la nouveauté : le Lightning. Apple a eu la bonne idée de proposer un câble USB amovible (en connecteur Lightning, donc) qui permet de recharger la batterie interne du clavier mais aussi de le jumeler en Bluetooth sans devoir effectuer de manipulations ésotériques. C’est aussi simple que pour l’oreillette Bluetooth Apple à son époque : on branche, c’est jumelé. L’autre point intéressant de ce câble Lightning, c’est qu’une fois branché, il passe le clavier en mode « filaire », avec une connection HID des plus classiques. Le clavier fonctionne donc sur des machines sans Bluetooth, et même avec des antiquités (j’ai testé avec un PowerBook G4 sous Tiger) ou avec un iPhone.

Le Magic Keyboard

Le Magic Keyboard

Question feeling et design, il y a du bon et du moins bon. Le bon côté, c’est une course plus faible qu’avant mais des touches qui réagissent bien, rien ne bouge, la finition est excellente. Ca ne vaut pas un bon clavier mécanique pour les amateurs, mais ça reste très bon. Le mauvais côté des choses, ce sont les flèches : pour des raisons de design (je suppose), les flèches haut et bas sont en demi-hauteur (comme avant) mais les flèches gauche et droite ont la même hauteur que les autres touches. C’est assez perturbant à l’usage, mais je suppose qu’on s’y fait. Pour le reste, le clavier passe à la police San Francisco pour les inscriptions, les touches command, option et control reçoivent un intitulé en toutes lettres et les symboles des touches de fonctions sont vides. Je note aussi la présence d’une touche d’éjection un peu anachronique sur les machines d’Apple, le lecteur optique ayant peu à peu disparu.

Lightning et band blanche pour les ondes

Lightning et band blanche pour les ondes

A l’usage, c’est assez agréable, le clavier est plus plat, les touches réagissent mieux (et font un peu plus de bruit). La seule chose que je regrette, c’est évidemment le prix : 120 € pour un clavier, ça reste extrêmement cher. Même en prenant en compte la présence d’une batterie et d’un câble Lightning (en sachant que de l’USB classique pouvait largement faire le même job), l’augmentation est très nette. Pour mon usage, je regrette aussi le hub USB intégré, qui était une constante sur les claviers filaires Apple depuis une bonne quinzaine d’années, surtout que mon précédent clavier était le modèle USB compact et que j’utilisait justement le hub en question.

option

option

Plus concrètement, pas besoin de changer si vous avez déjà un clavier Apple. Dans les autres cas, ça peut être intéressant, même si le clavier filaire classique et son pavé numérique reste bien plus recommandable : il vaut la moitié du prix du Magic Keyboard.