Récupérer des données : le DVD-RAM

Récupérer des données sur des supports un peu ancien n’est pas une sinécure, spécialement sur des médias un peu atypique. Dans une série de sujets, je vais donc vous présenter des supports de stockage du passé et le meilleur moyen de récupérer des données sur ces médias, même (surtout) si vous n’avez pas le lecteur associé. Pour commencer, un format de disque optique rare mais qui a l’avantage d’être plutôt fiable : le DVD-RAM.
DVD_RAM_logo

Le DVD-RAM, c’est quoi ? Un format de disques optiques qui reprend le format physique du CD et du DVD (un disque de 12 cm de diamètre) mais fonctionne de façon très différente. Le DVD-RAM s’apparente plus à un disque dur qu’à un disque optique au niveau du fonctionnement, il se formate comme un disque dur, avec un système de fichiers de disque dur et s’utilise comme un disque dur : il suffit de copier les données et laisser le lecteur gérer les choses. le DVD-RAM a le gros avantage d’être beaucoup plus fiable que les DVD classiques (il intègre beaucoup de corrections d’erreurs) et peut être écrit plus de 100 000 fois. Son principal défaut, c’est sa lenteur : même avec un lecteur 3x (~4 Mo/s en théorie), on dépasse difficilement 1,5 Mo/s en début de disque.

Un DVD-RAM se reconnaît assez facilement à une spécificité : la surface du disque est recouverte de petits rectangles visibles à l’oeil nu, qui servent notamment à délimiter les secteurs.

On remarque parfaitement la structure du DVD-RAM.

On remarque parfaitement la structure du DVD-RAM.

Le DVD-RAM est particulier sur quelques points. Le premier, c’est qu’il existe des DVD-RAM en cartouche, à la manière des premiers CD-ROM ou des Minidisc de Sony. Le second, c’est que le DVD-RAM est parfois double face, ce qui permet de doubler la capacité. Enfin, il existe deux générations de DVD-RAM et la capacité ainsi la compatibilité varie fortement entre les versions.

Dans l’optique de relire des données sur un DVD-RAM, les trois points sont importants et à prendre en compte.

D’abord, les cartouches. Je passe les disques de 8 cm, extrêmement rares en DVD-RAM et souvent utilisés uniquement dans les caméscopes. Si vous avez utilisé un DVD-RAM pour du stockage informatique, il y a trois possibilités : un disque classique, sans protections, une cartouche de Type 1 qui ne s’ouvre pas ou une cartouche de Type 2 ou 4, qui s’ouvre. Le Type est généralement indiqué sur la cartouche ou son emballage.

Si vous avez une cartouche de Type 1, qui ne s’ouvre pas, la seule solution (sans casser la cartouche) consiste à utiliser un lecteur de DVD-RAM à cartouche.

Une cartouche de Type 1, qui ne s'ouvre pas

Une cartouche de Type 1, qui ne s’ouvre pas

Si vous avez une cartouche de Type 2 (simple face) ou 4 (double face), il est possible de l’ouvrir et de retirer le disque pour le relire dans un lecteur plus classique. Voici la marche à suivre.

Premièrement, il faut faire sauter les deux picots de fixation avec un stylo ou un tournevis. Dans certains cas, il s’enlève facilement, dans d’autres il est fixé (j’ai eu les deux).

Les deux points

Les deux points

Une fois que c’est fait, il faut insérer un tournevis dans la fente latérale et faire levier. Elle est soit du côté droit, soit du côté gauche (pourquoi faire simple).

Il faut faire levier

Il faut faire levier

On sort un côté

On sort un côté

Enfin, il faut soit sortir entièrement la barre de fixation, soit la faire pivoter si elle est fixée.

On sort le disque

On sort le disque

Parfois, la barre est fixée

Parfois, la barre est fixée

Le fait que les DVD-RAM utilisent parfois deux faces ne posent généralement pas de soucis, il faut simplement ne pas l’oublier et penser à retourner le disque manuellement (ou la cartouche) pour lire la seconde face.

Enfin, le point le plus important, la capacité. La première génération de DVD-RAM propose une capacité de ~2,6 Go par face, soit ~5,2 Go en double face. La seconde génération de DVD-RAM atteint ~4,7 Go par face (comme un DVD) et ~9,4 Go en double face. La compatibilité entre les deux normes reste très faible, c’est un point très important à prendre en compte.

  • Les lecteurs de la première génération n’acceptent que les DVD-RAM de la première génération (2,6 Go et 5,2 Go).
  • Les lecteurs de la seconde génération acceptent généralement tous les DVD-RAM.
  • Les lecteurs de DVD classiques acceptent généralement les DVD-RAM de seconde génération (4,7 Go et 9,4 Go), une fois retirés de la cartouche.
  • Les lecteurs de DVD classiques n’acceptent généralement pas les DVD-RAM de première génération (2,6 Go et 5,2 Go), même retirés de la cartouche.

Comment relire un DVD-RAM : la pratique

Les différents cas pratiques possibles sont finalement peu nombreux.

  • Si vous avez un disque de 2,6 Go ou 5,2 Go en cartouche de Type 1 (c’est indiqué dessus), il vous faut un lecteur de première génération avec un mécanisme pour les cartouches.
  • Si vous avez un disque de 2,6 Go ou 5,2 Go en cartouche de Type 2 ou 4, il vous fait soit un un lecteur de première génération avec un mécanisme pour les cartouches soit un lecteur classique qui accepte les DVD-RAM de 1ère génération (c’est assez rare).
  • Si vous avez un disque de 4,7 Go ou 9,4 Go, il suffit de le sortir de sa cartouche (quand il en a une) et de l’insérer dans un lecteur de DVD classique, dans 99 % des cas ça va fonctionner.

Trouver un lecteur de première génération n’est pas une sinécure : ils sont rares, anciens et assez onéreux. De plus, ils utilisent dans la majorité des cas une interface SCSI ou IDE, ce qui nécessite soit un ordinateur de l’époque soit un adaptateur vers une interface moderne (a priori l’USB) qui accepte les lecteurs optiques, ce qui n’est pas toujours le cas. Il reste possible de passer par un lecteur de DVD classique, mais attention : les modèles compatibles sont peu nombreux. J’ai une dizaine de lecteurs de DVD de PC dans mon stock et un seul modèle (un ancien modèle NEC) accepte les disques de 2,6 ou 5,2 Go.

Une fois le bon lecteur trouvé, relire les données ne devrait pas poser de soucis, les DVD-RAM sont fiables (surtout ceux en cartouches) et les OS modernes supportent encore la technologie sans soucis. Si vous devez modifier les données, par contre, méfiez-vous. Premièrement, les lecteurs à cartouches n’acceptent souvent d’écrire que sur des DVD-RAM en cartouches et refusent de le faire sur un disque « nu ». Deuxièmement, beaucoup de graveurs de DVD-R ne peuvent pas écrire sur un DVD-RAM, soit pour des raisons techniques soit – comme chez Apple – pour des raisons marketing. Les lecteurs Apple récents sont en effet bridés et ne peuvent que lire les DVD-RAM.

Je peux vous aider

Si vous avez un DVD-RAM à relire, je peux vous aider. J’ai le matériel nécessaire pour relire les différents types de DVD-RAM et transférer les données sur un média plus moderne. Si vous avez besoin d’aide, contactez-moi. Ce n’est pas un service commercial et je ne certifie absolument pas que je vais réussir à relire les données, mais si le média semble en bon état, je devrais réussir à récupérer les données et à vous aider.