Quand Apple se moquait de Carl Sagan

Saviez-vous qu’Apple s’était moqué de Carl Sagan avec un Macintosh et que la société avait été attaquée en justice à cause de cette petite blague ?
Unknown

Le nom de code du Power Mac 7100 était donc à la base « Carl Sagan », en référence à un des livres du scientifique, « Billions and Billions ». L’idée derrière ce nom de code était que le Power Mac allait rapporter beaucoup d’argent (ironiquement, le futur a montré qu’Apple s’avançait un peu sur le coup).

La biographie de Carl Sagan consacre deux pages à cette histoire

La biographie de Carl Sagan consacre deux pages à cette histoire

Dans les années ’90, Carl Sagan (selon sa biographie) apprend par un e-mail le nom de code de cette machine qui avait fuité dans la presse Mac de l’époque, et demande à Apple de changer ce nom de code qui – rappelons-le – n’est normalement pas utilisé comme nom commercial (même si des exceptions existent).

Apple accepte et choisit comme nom de code BHA, qui – selon un ingénieur – signifie « Butt-Head Astronomer », ce qu’on peut adapter en « astronome borné ». Apple essaye de faire croire, sans succès, que le nom de code a été choisi aléatoirement (le nom de code du Power Mac 6100, Piltdown Man, était devenu PDM).

Sagan attaque donc Apple, mais perd, le juge considérant que le terme « Butt Head » ne remettait pas en cause ses compétences d’astronome et qu’Apple avait réagit de façon moqueuse et satirique.

Il attaque Apple une seconde fois en 1995, pour l’usage illégal de son nom, mais perd encore. La même année, un accord secret a été passé entre Carl Sagan et Apple, pour couper court à cette histoire. Le nom de code final du Power Mac 7100 est tout de même devenu « LaW » en 1994, pour « Lawyers are Wimps » (soit, « Les avocats sont des mauviettes »).