Le PocketZip / Clik! d’Iomega

Je parlais hier des différents disques ZIP, et à la fin des années ’90, Iomega a proposé un produit qui a été vendu sous la marque PocketZIP, mais qui a démarré sous le nom Clik!.
Iomega-Clik!-40-Logo.svg

Le Clik! utilise la même technologie que le ZIP de ce que j’ai pu trouver, mais dans un format plus petit et plus fin. Il possédait une capacité de stockage franchement faible (40 Mo) avec un débit tout aussi faible, 600 ko/s. Mais le Clik! était bien moins cher que la mémoire flash de l’époque et il a donc été utilisé de façon marginale dans quelques appareils. Iomega a proposé un lecteur MP3 équipé pour lire des Clik (le HipZip) et Agfa a décliné un de ses appareils photo de l’époque (0,9 mégapixel) en version Clik, en plus de la variante Compact Flash, plus classique (le CL30).

Le Clik se lit à travers une carte PCMIA (16 bits) qui fait office d’adaptateur IDE (j’avais déjà parlé de cette particularité). La carte PCMIA peut ensuite être insérée dans un PC portable, dans un lecteur en bus parallèle (comme le ZIP) ou dans un lecteur USB. Il existait même des lecteurs autonomes dotés d’un emplacement Compact Flash pour sauver les cartes mémoire sur les Clik, moins onéreux.

Un Clik! dans son adaptateur

Un Clik! dans son adaptateur

Deux anecdotes intéressantes sur le Clik. La première est liée au changement de nom : Iomega l’a renommé PocketZIP un peu après la médiatisation du fameux Click of Death, un problème qui a touché pas mal de lecteurs ZIP à la fin des années 90. La seconde, c’est que Tom Cruise utilise un Clik dans Minority Report, un film qui se déroule en 2054. On voit distinctement la forme caractéristique des disques.

Dans Minority Report

Dans Minority Report