DOS sur un Macintosh

J’en ai parlé, un lecteur m’a offert un Power Macintosh DOS, c’est-à-dire un Power Mac équipé d’une carte qui fait office de PC complet (j’explique plus en détail là). Et donc j’ai installé DOS pour jouer à de vieux jeux.
1223913231.or.63669.png

La première chose, c’est de faire fonctionner le Power Mac. Ici, j’ai un disque dur d’une « grande » capacité (73 Go quand même), rapide, avec une partition pour stocker mon image disque de DOS. J’ai installé un écran moderne (un LCD pas trop vieux, capable d’accepter les modes d’affichage des vieux Mac) et la carte. Le tout fonctionne sous Mac OS 8.1. J’ai aussi branché un joystick, ça peut aider.

Un joystick Microsoft

Un joystick Microsoft

Première chose, installer les pilotes. Il faut d’abord passer par le PC Compatibility Software 1.6.4 (je vous mets une copie), puis ensuite installer la version 2.1.7. Pour cette dernière, il faut un code, donné par la société (c’est légal, donc).

License Name : FREE
License Site : 469
Authorization Code : UEV-EVZ-7TU

Ensuite, vous pouvez lancer le PC Setup (dans Tableau de bord). Le programme permet plusieurs choses. Premièrement, définir une image disque ou une partition pour C:/ et D:/ (éventuellement). Ensuite, relier un port COM « virtuel » à une prise série du Mac (au choix), même si la compatibilité est mauvaise. Le programme détecte automatiquement l’écran, en partie en fonction de la définition de l’écran. Typiquement, le 64×480@67 Hz pose des soucis, mais en configurant l’écran en 832×624, ça passe. Pour la RAM, vous pouvez éventuellement utiliser la RAM du Mac, mais c’est lent, le mieux est de mettre une barrette de RAM (32 Mo maximum en théorie, mais 64 Mo passent a priori) sur la carte.

PC Setup

PC Setup

Pour le son, c’est particulier : la carte son du « PC » n’a pas de sortie directe, elle doit être reliée à l’entrée CD du Mac en interne et il faut donc aller dans les réglages audio pour forcer cette entrée. Assez bizarrement, je dois refaire le réglage à chaque démarrage du Mac.

Réglage du son

Réglage du son

Enfin, vous avez les options pour démarrer le PC. Par défaut, si vous utilisez un seul écran, le PC démarre en arrière plan et il faut utiliser un bouton (Switch to PC) ou un raccourci (cmd + enter) pour passer sur l’affichage du PC. Les deux ordinateurs sont indépendants et tournent en permanence en parallèle, il est même possible de tout simplement utiliser deux écrans.

A l’usage, cmd + e permet d’éjecter une disquette (il n’y a pas de boutons sur les Mac) et cmd + y permet d’éjecter un CD-ROM.

Le cas de la souris est intéressant : pas mal de jeux DOS et Windows ont besoin d’un clic droit et les souris Apple ne propose pas cette option. J’ai essayé de brancher une souris série (sans succès) mais il existe une solution : une souris ADB avec plusieurs boutons. Pas n’importe laquelle, parce que le logiciel de la carte DOS émule le second bouton sur la touche « = » du clavier, un logiciel capable d’assigner cette touche au second bouton de la souris (vous suivez ?) est donc nécessaire.

Second bouton sur « = »

Second bouton sur « = »

La souris Logitech dont j’ai parlé récemment le permet, ce qui simplifie pas mal les choses.

Pour les joystick, ça fonctionne normalement directement tant que vous utilisez un modèle en port jeux de type analogique, qui ne nécessite pas de pilote précis. En gros, n’importe quel vieux modèle avec quelques boutons, pas une manette SideWinder ou un joystick à retour de force.

Dans les trucs intéressants, il est a priori possible d’imprimer (je n’ai pas testé) sur une imprimante reliée au Mac. Il est aussi possible d’utiliser un modem externe (même chose, pas testé) et même le réseau, sous Windows 95 (que je n’ai pas installé).

L’installation de DOS se fait comme sur un PC classique : il suffit de démarrer le PC avec une disquette dans le lecteur. J’avais les disquettes de DOS 6.22 (et j’ai aussi installé Windows 3.1). Il est possible d’installer Windows 95, 98 et même (en théorie) Windows Millenium, j’en reparlerais. Sous Windows, les limites arrivent vite au niveau graphique : avec seulement 512 ko de mémoire vidéo, impossible de dépasser le 640 x 480 en 256 couleurs. Attention aussi si vous décidez d’installer Windows 95 : les disquettes formatées en mode DMF ne passent a priori pas, il faut donc la version avec des disquettes 1,44 Mo classiques (rare) ou un CD.

Le principal défaut de la carte, en dehors de la carte vidéo, vient de son CPU. Apple utilise un 486 DX2/66, mais sans mémoire cache de niveau 2, ce qui limite les performances. Il est possible de changer le CPU mais les modèles compatibles sont assez peu nombreux.

Je vous passe les énervements à base d’autoexec.bat, de config.sys et autres trucs de gestion de la mémoire pour obtenir assez de RAM conventionnelle pour garder la souris, le clavier en français et le son (il y a une SoundBlaster 16 intégrée), mais ça fonctionne.

Démarré sous DOS

Démarré sous DOS

Les anciens jeux

Je suis nostalgeek : j’ai ressorti les vieux jeux que j’utilisais il y a une vingtaine d’années sur mon PC. Bon, plus exactement je suis allé chercher les jeux en question sur des sites dédiés, parfois avec des versions améliorées par rapport à ma prime jeunesse. Pour l’anecdote, le PC en question était assez proche : un 486 DX2/66 sous DOS avec 16 Mo de RAM (je crois).

Lost in Time

Lost in Time


Dune

Dune

Lands of Lore (Westwood) tourne très bien, et en plus j’ai récupéré la version CD, alors que j’utilisais une version disquette (sans les vois) étant jeune. Même chose pour Dune, de chez Cryo (là aussi en version CD) et Lost In Time, un jeu peu connu mais sympathique.

Lands of Lore

Lands of Lore


Doom

Doom

Dans un autre registre, FlashBack plante la machine (lors d’autres essais, il fonctionnait) et Dune 2 n’accepte pas de fonctionner avec du son, faute de mémoire. Un problème que j’avais déjà il y a une vingtaine d’années… Epic Pinball fonctionne… jusqu’au lancement du jeu lui-même : l’écran refuse d’afficher une image.

Dune II

Dune II


Prince of Persia

Prince of Persia

Prince of Persia reconnaît directement le joystick, un petit plus. Certains jeux, comme Warcraft, refusent de se lancer, sans donner de raisons.

Wolfenstein 3D

Wolfenstein 3D


Warcraft ne veut pas se lancer

Warcraft ne veut pas se lancer

Doom ou Wolfenstein 3D fonctionnent bien avec ce processeur, même sans mémoire cache. UFO (X-COM) reste toujours aussi plaisant et Indiana Jones et la dernière croisade toujours aussi amusant.

X-COM

X-COM


Indiana Jones et la dernière croisade

Indiana Jones et la dernière croisade

Quelques exemples des jeux (désolé pour le son, l’iPhone n’est pas génial pour ça, couplé au bruit du Power Mac et à l’absence de vraies enceintes).