Mac OS X Leopard sur une machine non supportée

Avec Mac OS X Leopard, Apple a comme souvent imposé une limite artificielle : un processeur G4 à 866 MHz était nécessaire. Si le G4 reste réellement obligatoire, le système peut fonctionner avec des processeurs plus lents.
hero_leopard

Pour tester, j’ai utilisé un PowerBook G4 de première génération, un modèle doté d’un processeur G4 à seulement 400 MHz. Je vous conseille d’installer un adaptateur mSATA vers IDE et un SSD mSATA de 32 Go.

Je vous préviens, on va jouer avec l’Open Firmware, le « BIOS » des Power Mac.

A la base, vu l’état de mes DVD de Leopard et (surtout) des lecteurs optiques de mes Mac, j’ai choisi une installation par USB. La méthode est celle présentée là. Je m’abstiens donc de faire des captures, parce que c’est une plaie pour capturer l’Open Firmware proprement et surtout… parce que je n’ai pas réussi. L’Open Firmware voit le disque mais ne veut pas le lire, pour une raison que j’ignore (ça fonctionne sur d’autres modèles).

Comme le contrôleur FireWire est mort et que l’USB ne veut rien savoir, la seule solution a été de graver un DVD de Leopard et de brancher un lecteur correct en interne. Pas de chance, la première génération de PowerBook G4 utilise un lecteur dans un format propriétaire, plus grand que les modèles classiques et monté « à l’envers ». Seule solution, brancher un lecteur sous la machine, ouverte.

Honteux montage

Honteux montage

Une fois le DVD inséré, il faut démarrer sur l’Open Firmware, en pressant O, F, option (alt) et cmd () au démarrage. Dans l’Open Firmware, il faut taper les trois lignes suivantes (une à une, en pressant Enter entre chaque touche).

dev /cpus/PowerPC,G4@0
d# 867000000 encode-int " clock-frequency" property
boot cd:,\\:tbxi

Si la troisième ne fonctionne pas, il faut essayer cette ligne (c’était le cas sur le PowerBook).

mac-boot cd:,\\:tbxi

Normalement, le programme d’installation va démarrer, sans redémarrer. Si la machine redémarre, il faut recommencer. Les quelques lignes font un truc très simple : elles modifient la valeur que l’Open Firmware va envoyer pour la fréquence du CPU. Ca ne change rien à la fréquence réelle (ici 400 MHz), c’est juste ce que le firmware va renvoyer. Mettre 867 MHz permet simplement d’installer Mac OS X Leopard, vu que la limitation est purement artificielle. Si tout se passe bien, Mac OS X Leopard va s’installer. S’il y a une erreur, un message apparaîtra après le choix de la langue, pour empêcher d’installer.

Pendant l'installation

Pendant l’installation

Une fois le système installé, quelques problèmes existent encore, notamment sur la carte graphique. Le système refuse en effet de lire des DVD, faut de pilotes. La solution ? Récupérer quelques fichiers dans une installation de Tiger.

Un joli message

Un joli message

Il faut les fichiers suivants (tirés de 10.4.11), et les copier dans /System/Library/Extensions.

ATIRage128.kext
ATIRage128DVDDriver.bundle
ATIRage128GA.plugin
ATIRage128GLDriver.bundle
ATIRagePro.kext

Ensuite, il faut taper deux lignes dans le Terminal.

sudo chown -Rh root:wheel ATIRage*
sudo chmod -R a+rX,u+w,go-w ATIRage*

Ca devrait suffire pour obtenir une accélération vidéo pour les DVD.

Globalement, la machine réagit correctement sous Leopard avec un bon disque dur (ou un SSD) et assez de RAM, le mieux est de passer directement à 1 Go. C’est par contre très lent et saccadé au niveau graphique, la Rage 128 avec 8 Mo de mémoire ne fait évidemment pas de miracles.

Mac OS X Leopard

Mac OS X Leopard

Cette technique pour installer Mac OS X Leopard fonctionne avec tous les modèles dotés d’un G4 et basés sur une plateforme NewWorld (en gros, à partir de l’iMac G3). Bien évidemment, il faut mettre à jour le CPU sur les modèles à base de G3. Pour les machines avec deux CPU, il faut ajouter ces lignes avant la commande de boot.

dev /cpus/PowerPC,G4@1
d# 867000000 encode-int " clock-frequency" property