Connectix QuickCam, une webcam sur port série

Le saviez-vous ? Les premières webcam comme nous les connaissons (pas de simples caméra vidéo comme le VideoPhone Kit d’Apple, donc) utilisaient des interfaces tombées en désuétude, comme le port série ou le port parallèle. Comme la QuickCam Color de chez Connectix.
I50721

La première webcam de Connectix, la QuickCam originale, travaillait en 320 x 240 sur 4 niveaux de gris. Vendue 100 $ en 1994, elle se connectait soit en série (sur Mac) soit en parallèle (sur PC). Elle est plutôt rare, je n’ai pas réussi à en trouver une.

Le second modèle, la QuickCam Color, valait 200 $ et offrait la couleur ainsi qu’un micro intégré. Elle se connectait elle-aussi en série ou en LPT, selon le type de machine. Les générations suivantes utilisent l’USB (et parfois le port parallèle), avant un rachat par Logitech en 1998, qui a continué à utiliser le nom QuickCam quelques années. L’utilisation dur port série sur Mac vient du débit possible : 1 mégabit/s sans trop de soucis, là où les PC se limitent dans le meilleur des cas à 115 kilobits/s. De même, seules les versions Mac ont un microphone.

Une QuickCam Color

Une QuickCam Color


Série et ADB

Série et ADB

Mon modèle se connecte sur un port série (Mini DIN) et s’alimente à travers le connecteur ADB du Mac, en s’intercalant entre le Mac et le clavier. La caméra intègre un micro et une bague pour la mise au point. Le logiciel fourni permet de capturer des images ou filmer, mais le résultat est franchement mauvais. Les images en 320 x 240 sont généralement floues, bruitées (même dans une pièce bien éclairée) et à la limite de l’utilisable, contrairement à la caméra d’Apple. Pour la vidéo, le système utilise son propre codec (que même VLC ne reconnait pas) mais il est possible de le convertir avec QuickTime sur un vieux Mac. En 320 x 240, on reste sur un débit digne d’un timelapse, 2 ou 3 images/s.

Mon bureau

Mon bureau

Bien évidemment, il faut se remettre dans le contexte. La caméra a environ 20 ans et à l’époque, c’était un exploit de récupérer de la vidéo sans avoir une (onéreuse) carte dédiée, et les connexions à Internet offraient des débits tellement faibles que toutes les vidéos avaient la taille d’un timbre poste.