Lire un HD DVD avec le Raspberry Pi 3

J’ai récupéré récemment la dernière génération de Raspberry Pi, le 3, et – en attendant le test dans le Canard PC Hardware – j’ai essayé un petit truc idiot : lire un HD DVD.
Raspberry_Pi_Logo.svg

Un peu de contexte : le HD DVD, rival du Blu-ray il y a une dizaine d’années, a été un échec. Mais le format a un petit avantage pratique pour s’amuser avec : tous les films ne sont pas protégés. J’avais déjà testé sur un Mac, et ça fonctionne.

C’est intéressant pour tester le CPU du Raspberry Pi 3, parce que les HD DVD n’utilisent généralement pas le H.264 (courant sur les Blu-ray) mais plutôt le VC1 de Microsoft et le MPEG2 (les deux existent aussi sur les Blu-ray, mais c’est rare).

En fait, le Raspberry Pi – même de première génération – peut décoder les deux formats de façon matérielle, mais il faut acheter une licence. Il faut payer 3 € (2,4 £) pour le MPEG2 et 1,5 € (1,2 £) pour le VC1. Mais le Raspberry Pi 3, avec son quad core 64 bits, a la puissance pour le faire sans la licence (au moins pour le MPEG2).

Pour tester, j’ai donc sorti mon lecteur de HD DVD (un modèle de Xbox 360), un Raspberry Pi 3 et deux HD DVD sans protections. Le premier, c’est Chronos (MPEG2, 1080p), le second Stalingrad (VC1, 1080p).

Après quelques essais, le lecteur le plus efficace reste mpv pour cet usage (sudo apt-get install mpv). Ensuite, ne me demandez pas pourquoi, les HD DVD ne se montent qu’avec les droits root (ce n’est pas le cas avec les Blu-ray).

Dans la pratique, impossible de lire le HD DVD en VC1 de façon fluide, faute d’accélération. Et la vidéo semble trop lourde pour le Cortex A53 du Raspberry Pi. Avec le film en MPEG2, c’est fluide, même si le processeur est bien chargé. Visiblement, les 1,2 GHz du Cortex A53 suffisent dans ce cas-là.

Le Raspberry Pi et son lecteur

Le Raspberry Pi et son lecteur


Le film

Le film

J’ai tenté en achetant les licences pour le VC1 et le MPEG2. mpv n’utilise pas le décodage hardware mais OMXplayer peut le faire. Avec le HD DVD en MPEG2, pas de soucis : l’usage CPU devient très faible (~2 ou 3 %) et c’est évidemment fluide. Avec le HD DVD en VC1… ça ne fonctionne tout simplement pas. Dommage.

Au passage, j’ai bien tenté VLC et les Blu-ray, mais le décodage matériel marche affreusement mal avec VLC et les menus des Blu-ray rament énormément, visiblement le CPU du Raspberry Pi 3 ne suffit pas. Techniquement, ça reste possible, ceci dit.