#FAIL de flash avec une carte graphique

J’avais déjà parlé de flash de carte graphique de PC, avec un exemple à base de GeForce FX 5200 PCI. Dans certains cas, ça fonctionne… et dans d’autres, on se retrouve avec un échec critique.
FAIL

J’aime bien présenter les échecs et les erreurs de temps en temps, parce que ça permet de montrer que même avec de la documentation et des informations normalement fiables, on peut se planter dans les grandes largeurs.

D’abord, pourquoi flasher ? La première raison, un fidèle lecteur m’a donné des cartes graphiques (merci Alban !) et ça m’amuse de jouer avec ça. La seconde, c’est que mon fidèle Power Mac G3 a une simple ATi Rage 128, et que la GeForce FX 5200 flashée fonctionne mal sous Mac OS 9. La dernière, c’est que je voulais une carte avec une sortie DVI.

Dans les cartes reçues, une semblait parfaite : une Radeon 9250 PCI, avec 128 Mo de mémoire et une sortie DVI (en plus du VGA et de la sortie TV).

La carte graphique

La carte graphique

En regardant sur les sites dédiés, je vois bien que les 9250 peuvent se flasher, soit avec une ROM de 128 ko, soit avec une ROM (réduite) de 64 ko. La différence vient essentiellement d’un point : les ROM Mac sont souvent plus grosses que les ROM PC (à cause d’Open Firmware, je suppose) et les cartes Mac ont donc physiquement des puces de 128 ko. Sur les cartes PC, dans la majorité des cas, la puce fait seulement 64 ko (physiquement) et une ROM modifiée est donc nécessaire. Le site indique juste que la ROM fonctionne sur les cartes 128 Mo, DDR et TSOP (il s’agit de la façon de connecter la mémoire, en gros en TSP, il y a des point de contacts sur le côté).

Une mémoire TSOP

Une mémoire TSOP

Comme je n’ai pas envie de chercher une carte mère de PC avec du PCI, je décide de flasher directement sous Mac OS. C’est possible avec les cartes ATi, avec un logiciel qui s’appelle Graphiccelerator (anciennement ATIccelerator I). Il fonctionne sous Mac OS X (les anciennes versions demandaient Mac OS X et Mac OS 9) et la mise en place est un peu particulière, donc je vais expliquer.

Premièrement, il faut un Mac qui dispose de deux cartes graphiques (donc pas un Power Mac G4 Cube), dont une fonctionnelle. Sur un Power Mac G3, il faut donc une carte PCI plus la carte à flasher (pour flasher une carte AGP, une carte PCI est donc nécessaire). Normalement, le Mac devrait démarrer sans broncher avec deux cartes graphiques. Idéalement, il faut disposer d’une troisième carte de secours…

Deuxième étape, sauver les BIOS des deux cartes. Celui de la carte graphique principale mais aussi celui de la carte à flasher, ça peut aider. Faites-le, une erreur est vite arrivée. Pour sauvegarder les ROM, il faut lancer le logiciel ATI Multi Dumper qui est dans le dossier ATI Tools. Il devrait simplement sauver les ROM dans le dossier. Ensuite, il faut évidemment le BIOS à flasher, à récupérer sur ce site.

Le fonctionnement du programme est un peu particulier. Il faut d’abord lancer Graphiccelerator, se rendre dans les menus et faire Divers -> Installer une ROM Mac dans un flasheur ATI…. Le programme vous demandera de choisir la ROM et le flasheur (ATI Multi Flasher dans le dossier ATI Tools).

Charger la ROM

Charger la ROM

Ensuite, il faut quitter le programme, se rendre dans le dossier ATI Tools, lancer Run Me First et enfin lancer ATI Multi Flasher. J’ai dû parfois lancer le programme plusieurs fois.

Il va vous proposer de flasher la carte graphique. Si vous avez plusieurs cartes ATi, ne faites pas comme moi et lisez bien. Il va vous donner le nom de la carte et son emplacement (il est possible de vérifier les valeurs dans les Informations système). Il s’agit en fait de mon premier #FAIL : lors d’un essai, j’ai été un peu vite et j’ai flashé ma carte principale (une ATi Rage 128) avec la ROM de la Radeon 9250. Bien évidemment, au démarrage suivant, écran noir. J’ai donc sorti une seconde Rage 128 pour redémarrer et reflasher la carte, ce qui explique les recommandations : une troisième carte et un BIOS sauvé, ça peut sauver la mise.

Bien vérifier AVANT

Bien vérifier AVANT


La mauvaise

La mauvaise


La bonne

La bonne

Dans l’absolu, si vous flashez la bonne carte avec une ROM de la bonne taille, ça devrait fonctionner. Si vous tentez de mettre une ROM 128 ko dans une puce de 64 ko, vous aurez une erreur. Ensuite, il faut redémarrer.

Là, c’est mon deuxième #FAIL : j’obtiens juste une image brouillée. Après quelques recherches, j’ai quand même trouvé la raison : il existe quatre variantes de la Radeon 9250, et une seule fonctionne avec un Mac. Il y a une version 64 Mo avec mémoire 64 bits, une version 128 Mo avec mémoire 64 bits (la mienne), une avec 128 Mo de mémoire 128 bits (qui fonctionne) et une avec 256 Mo de mémoire 128 bits. Seule la 128 Mo sur 128 bits fonctionne a priori sous Mac OS. Je n’ai pas trouvé de solutions, autre que chercher une autre carte… A noter que la Radeon 9200 existe aussi avec de la mémoire 64 bits, mais sous un nom spécifique (Radeon 9200 SE), ce qui évite la confusion. Quelques sites indiquent d’ailleurs que les versions 64 bits ne fonctionnent pas.

64 bits.

64 bits.

Bilan : j’ai appris à flasher une carte ATi depuis Mac OS X, j’ai fait mon premier #FAIL de flash et j’ai perdu un peu de temps. Et je n’ai toujours pas de cartes avec une sortie DVI pour mon Power Mac G3.