Démarrer sur une carte Compact Flash

Hier, j’expliquais qu’il était possible de démarrer sur un disque dur PCMCIA. Mais pourquoi ne pas faire la même chose sur de la mémoire flash ?
cflogo1-bigcircler

Le concept reste le même : les cartes Compact Flash sont totalement compatibles IDE (mode TrueIDE) et donc un simple adaptateur passif permet de faire reconnaître une carte comme un disque dur. Il y a une dizaine d’années, c’était un peu le SSD du pauvre, d’ailleurs.

A une époque, les gens utilisaient parfois des cartes Compact Flash comme support pour la mémoire virtuelle pour les Mac, étant donné le temps d’accès faible et la capacité (de l’ordre de la dizaine de Mo) qui empêchait de démarrer dessus.

Une carte de 4 Go

Une carte de 4 Go

En 2016 on trouve des cartes de 512 Go, donc le problème n’existe plus vraiment. Pour éviter les soucis avec les vieux Mac OS, j’ai quand même utilisé une « petite » capacité : 4 Go. Attention au choix de l’adaptateur : il faut un modèle passif et pas un adaptateur CardBus, qui nécessite des pilotes.

Comme pour le disque dur, ça marche parfaitement sur un PowerBook 3400c et c’est évidemment nettement plus rapide grâce au temps d’accès assez faible de la mémoire flash.

Attention à un bug gênant de cette machine : le mode Target en SCSI n’accepte pas les disques durs de plus de 3 Go. Selon les différentes sources – je n’ai pas testé -, le disque dur est effacé quand la capacité est trop élevée.

La Compact Flash a l’avantage de normalement consommer moins qu’un disque dur de l’époque et surtout de travailler en silence. Vu que je n’ai pas de batterie en état, impossible de mesurer le gain en autonomie, mais le silence, lui, est plutôt présent.