Quand un DVD Vidéo dépasse la norme

Que se passe-t-il quand un DVD Vidéo ne respecte pas la norme ? Une question pas si idiote que ça : de temps en temps, on retrouve des choses bizarres sur des disques.
220px-Dolby_Digital_old_logo.svg

Le fautif ? Un DVD de Pink Floyd. Le concert Pulse contient en effet trois versions de l’audio : une en AC3 (Dolby Digital) en 2.0 et deux en AC3 et en 5.1. Si les deux premières ont un bitrate classique (448 kilobits/s), la dernière monte à 640 kilobits/s. Une valeur en dehors de la norme.

Le menu

Le menu

Techniquement, l’AC3 peut parfaitement monter à ce débit, c’est d’ailleurs la valeur imposée dans les Blu-ray quand ce codec est utilisé. Mais dans un DVD, la limite officielle est fixée à 448 kilobits/s.

Le DVD

Le DVD

Dans la pratique, ça ne pose pas réellement de soucis. J’ai testé avec le lecteur DVD de Mac OS X, VLC, un vieux Mac sous Mac OS 9 avec une carte de décompression, une PlayStation 3, un lecteur de Blu-ray et enfin un vieux lecteur de DVD. Dans tous les cas, j’ai eu du son.

Question qualité, je n’ai pas le matériel nécessaire pour vraiment effectuer une comparaison sur du 5.1. En théorie, de l’AC3 à 640 kilobits/s offre un gain face à du 448 kilobits/s, même si en pratique il est assez sûrement assez faible. Mettre du DTS à haut débit ou directement du PCM aurait eu à mon avis plus de sens.