DVD 3D : la joie des masters

Il y a quelques jours, je parlais des DVD en 3D. Et les films en 3D amènent parfois quelques surprises : sur Meurtre en 3 dimensions (3e épisode de Vendredi 13, 1982), les DVD n’utilisent pas tous… le même oeil.
3-title-screen_528_poster

Petite explication technique : il a été filmé avec une caméra Marks 3-Depix, capable de séparer les deux images (gauche et droite) sur la même pellicule. Dans les faits, sur une pellicule en format 4:3, on a donc deux images en 2,35:1 (le format Cinémascope), une au-dessus, une en-dessous. Un projecteur adapté va ensuite recomposer l’image sur un écran polarisé.

Visiblement, le premier DVD – qui date de 2000 – a été numérisé à partir de l’image destinée à l’oeil gauche. Le DVD le plus récent (2009) se base par contre sur l’image de droite. C’est très visible dans certains cas, le décalage entre les deux images étant parfois assez grand, surtout dès qu’il y a une image très « profonde ». Je vous mets quelques exemples. Les différences au niveau des couleurs sont logiques : le master de 2000 est franchement mauvais par rapport à celui de 2009, et la scène du générique a sûrement été refaites, le cadrage n’est pas exactement le même.

La qualité du vieux master (en haut)

La qualité du vieux master (en haut)


Décalage visible sur les bougies à droite. Et recadrage sauvage sur le master 2009.

Décalage visible sur les bougies à droite. Et recadrage sauvage sur le master 2009.


Décalage visible sur la porte à gauche

Décalage visible sur la porte à gauche


Décalage visible sur la chemise à gauche

Décalage visible sur la chemise à gauche


Le magazine à gauche, les boîtes de conserve en haut à droite

Le magazine à gauche, les boîtes de conserve en haut à droite


Une personne disparaît

Une personne disparaît


Le master 2009 est beaucoup plus clair

Le master 2009 est beaucoup plus clair

Bien évidemment, je n’ai pas découvert ça seul, ça vient de là.