Les ROMs de la Pippin

Truc intéressant sur la Pippin, la ROM est amovible – comme sur les Mac – et la version de celle ci influe un peu sur les fonctions.
SONY DSC

La ROM porte le nom de Kinka (aucune idée de la version) et plusieurs versions existent. Les informations sur les ROMs sont rares et souvent contradictoires.

Premièrement, deux versions de développement. La première est programmable, supporte le démarrage depuis un disque dur ou un lecteur de disquettes et le partage de données en AppleTalk. La seconde, la « Pre-Release » offre à peu près les mêmes fonctions.

Au niveau des ROMs commerciales, il en existe trois, la 1.0, la 1.2 et la 1.3. La première est courante sur les consoles japonaises, elle supporte le lecteur de disquettes mais pas les ZIP, les disques durs ou les disques magnéto-optiques. La seconde se trouve essentiellement dans les consoles américaines, mais pas toujours : ma console japonaise avait cette version. Elle ajoute le support des disques durs, des ZIP et des disques magnéto-optiques. Avec ces deux ROMs, le connecteur d’extension sous la console ne peut pas fonctionner comme un bus PCI. La dernière, ajoute le support du PCI et les informations classiques indiquent qu’elle supprime l’authentification.

Ce dernier point est intéressant : on lit généralement que la console ne lit pas les backup, mais ce n’est pas vrai. Ma console lit parfaitement les CD-R, tant qu’ils contiennent le fichier d’authentification. La ROM 1.3 permet a priori de fabriquer un CD-R sans ce fichier, ce qui simplifie les choses dans certains cas.

Beaucoup indiquent aussi que la console ne démarre que depuis un CD-ROM, mais des expérimentations montrent qu’il est possible de démarrer depuis un disque dur avec une ROM 1.3.

Pour ceux que ça intéresse, vous trouverez des photos de ROM sur cette page. L’accès à la ROM nécessite d’ouvrir la console, et une fois le capot enlevé – attention, il y a une nappe latérale – la ROM est accessible par le dessus. Un cache permet d’y accéder, elle est simplement insérée dans un emplacement verticalement.

Ma ROM 1.2

Ma ROM 1.2

Dans la pratique, la version de la ROM ne change pas fondamentalement les choses tant qu’on reste sur les accessoires de base. Une version récente s’impose dès qu’on veut bidouiller un peu, par contre.