Le PowerCD, le lecteur de CD-ROM SCSI d’Apple

Dernière fonction du PowerCD, assez intéressante : il peut faire office de lecteur de CD-ROM. Plus compact que l’AppleCD 150, le PowerCD fait un travail correct avec un PowerBook.
apple-powercd-oeb

Le PowerCD a l’avantage d’être finalement assez compact et de pouvoir fonctionner sur batterie, même si l’autonomie est très mauvaise (1 heure en audio avec 8 piles, je n’ai pas essayé en lecture de données). Par contre, il est assez lent : il s’agit d’un simple lecteur 1x avec un temps d’accès de l’ordre de 500 ms.

Le PowerCD se branche en SCSI, et un câble doté d’une prise DB25 – courante sur les Mac de bureau – est fourni. Un sélecteur classique permet de choisir l’ID SCSI, ce qui peut servir. Attention, le PowerCD nécessite un pilote, fourni sur une disquette. Il offre les extensions nécessaires pour lire des CD mais aussi de quoi décoder les Photo CD sur un Mac et même de lire un CD Audio.

Le dock et le SCSI

Le dock et le SCSI


La disquette d'install

La disquette d’install


Un Photo CD

Un Photo CD


Un CD de données

Un CD de données

La lecture de CD Audio est particulière : l’interface qui trie les pistes se base sur la durée de celle-ci, une idée intéressante. Attention, le son ne sort pas du Mac (le SCSI ne transfert pas l’audio numérique) mais bien du PowerCD lui-même, il s’agit en réalité d’une sorte de télécommande.

L'interface de lecture

L’interface de lecture

Dernier point, j’ai essayé de connecter le PowerCD à mon adaptateur USB vers SCSI, sans succès.