DVB-T2 et HEVC chez Elgato/Geniatech : petit point

Geniatch, la société qui a repris la barnche TV d’Elgato, se prépare peu à peu pour le DVB-T2 et le HEVC, deux évolutions importantes dans la diffusion hertzienne de la télévision.
eyetv

La diffusion se base sur deux choses (je simplifie un peu) : une norme pour le transport et une norme pour les données à transporter. Pour le transport lui-même, l’Europe utilise la famille des DVB. Le DVB-C pour le câble, le DVB-S(2) pour le satellite et le DVB-T(2) pour le hertzien (terrestre). Les données transportées sont encodées avec des codecs de la famille H.26x dans la majorité des cas : H.262 (MPEG-2), H.264 (MPEG-4) et H.265 (HEVC).

En France, la TNT utilise essentiellement le DVB-T avec du H.264, mais d’autres pays utilisent déjà du DVB-T2 (le Royaume-Uni notamment), soit avec du H.264 (UK) ou avec du H.265 (en Allemagne). Jusqu’il y a peu, les tuners d’Elgato ne prenaient en charge que le DVB-T et le H.264, mais les dernières évolutions d’EyeTV supportent d’autres technologies.

Premièrement, le DVB-T2 est supporté, avec évidemment le matériel adapté. En attendant le Netstream 4A, deux solutions existent. La première, c’est simplement d’acheter un EyeTV T2, un tuner DVB-T2 bien évidemment compatible DVB-T. La seconde consiste à passer par un EyeTV Hybrid assez récent. En fait, il existe plusieurs versions de ce modèle, et seule la récente – sans la partie analogique – accepte le DVB-T2, en plus du DVB-T et du DVB-C.

Pour le HEVC, Geniatech indique que le HEVC en Full HD est supporté (1080i et 1080p, comme en Allemagne) mais a priori pas l’Ultra HD, utilisé sur dans les tests sur la tour Eiffel. Attention, faute de support matériel – et aussi à cause de l’architecture datée d’EyeTV – la société indique qu’un gros processeur est nécessaire. Selon les endroits du site, ça varie d’un Core 2 Duo à 2,5 GHz avec 4 Go de RAM à un Intel à 3,5 GHz avec 8 Go de RAM. En gros, toutes les machines risquent d’avoir du mal à effectuer le décodage logiciel, même si je n’ai pas pu tester.

Reste à attendre EyeTV 4 et des diffusions en DVB-T2/HEVC en France (ce n’est pas demain la veille).

MAJ : j’ai essayé de lire les flux HEVC sur le satellite, mais sans succès. EyeTV plante lamentablement à chaque tentative de décodage. A noter qu’il s’agit dans tous les cas de flux Ultra HD.