Hooverphonic en MiniDisc

La semaine dernière, je parlais des cassettes audio d’Hooverphonic. Mais il existe d’autres formats audio plus rares, comme le MiniDisc de Sony.
MiniDiscLogo.svg

Le MiniDisc est un format audio développé par Sony dans les années 80 qui a eu un certain succès dans les années 90. Il s’agissait de petits disques optiques enregistrables – principal intérêt du format – placé dans une cartouche. Les lecteurs étaient compacts et offraient une excellente autonomie. Avant l’arrivée du MP3 (et plus spécifiquement de l’iPod, en fait), le MiniDisc était un des moyens les plus efficaces de se déplacer avec de la musique. A la base, le MiniDisc stockait ~74 minutes de musique en ATRAC (un codec destructif, à la manière du MP3). Sony a fait évoluer le format pendant quelques années, d’abord avec le NetMD, qui permettait de connecter l’appareil à un ordinateur. Le NetMD doublait ou quadruplait la capacité en compressant un peu plus, avec un résultat correct (en doublant) et franchement mauvais (en en quadruplant). Sony a ensuite proposé le HiMD, un format permettant de stocker plus de données (1 Go contre ~150 Mo) et de stocker du MP3, de l’audio sans compression ou même des données.

Pour revenir au sujet, Sony a proposé des MiniDisc pré-enregistrés pendant quelques années. L’intérêt était assez faible : ils n’étaient évidemment pas enregistrables et souvent vendus plus cher que le CD équivalent, qui pouvait être enregistré sur un MiniDisc. Et il existe au moins deux albums d’Hooverphonic sortis dans ce format, au début des années 2000. Il s’agit de Blue Wonder Power Milk et The Magnificent Tree.

La boîte de Blue Wonder Power Milk

La boîte de Blue Wonder Power Milk

Les eux sont franchement rares, je n’ai même pas trouvé de photos du second. Si jamais vous avez un bon plan pour trouver ça, ça m’intéresse d’ailleurs.