Les CD japonais d’Hooverphonic

Un groupe belge peut-il avoir du succès dans un pays qui n’existe pas (le Japon) ? Visiblement, oui. Trois albums d’Hooverphonic sont sortis au pays du soleil levant avec des pistes en plus.
flag_of_japan-svg

La version japonaise de Blue Wonder Power Milk contient un folder avec une présentation en japonais mais aussi trois titres en plus par rapport aux éditions classiques. Le premier est Neon, vu dans certaines versions du disque. Le second est un remix de Club Montepulciano (à noter que c’est bien Liesje Sadonius qui chante sur cette version de l’album). Et le dernier est un morceau caché, Blue Wonder Power Milk, dont je parlerais la semaine prochaine.

blue-wonder-power-milk

Pour The Magnificent Tree, la version japonaise du CD contient deux pistes supplémentaires (Visions en version courte et en version intégrale), un OBI (une sorte de bandeau) et un livret avec du texte en japonais (si quelqu’un parle la langue et peut me résumer…). Il ne contient ni les remix vus sur certaines versions de l’album, ni Renaissance Affair, un morceau issu de l’album précédent qui a trouvé le succès avec une publicité.

Le version japonaise avec OBI

Le version japonaise avec OBI

Hooverphonic Presents Jackie Cane contient un livret avec du texte, peut-être un OBI au départ (je ne l’ai pas) ainsi qu’un morceau bonus, The Contract, qui n’est proposé que sur cette version de l’album. On peut tout de même trouver ce titre en « face B » du single Sometimes.

present-jackie-cane

Enfin, il existe aussi un EP spécifique au Japon, le Battersea EP. Il contient Battersea ainsi que quelques remix de titres du premier album (A New Stereophonic Sound Spectacular). A part quelques inscriptions en japonais à l’intérieur du livret, rien n’indique que le CD a été prévu pour ce pays.

battersea-ep